lundi 20 mai 2013

Le serrurier volant de Tonino Benacquista

Le serrurier volant de Tonino Benacquista (Folio, Gallimard, 159 pages, 2006)

Un livre de poche illustré par Tardi ! Et dont le narrateur est Tonino Benacquista récemment découvert. Aucune hésitation ...

Nous faisons la rencontre de Marc, un type banal, sans relief; embourbé dans les contingences de la vie courante et empêtré de ses contradictions comme nous tous.

Le hasard l’amène à devenir convoyeur de fonds, à la surprise de ses proches amis.

Et un braquage va dévier une vie tranquille et sans aspérités. Une vie fracassée et une lente et difficile reconstruction vont amener Marc à la serrurerie avec son lot de petits drames (huissiers) et des petits soucis (se retrouver enfermé dehors). Un métier hautement symbolique pour résoudre ses traumatismes, y compris amoureux.

Une histoire courte, où j'ai retrouvé la verve de Benacquista. Avec moins d'humour que dans Malavita mais tout aussi enlevé. Un moment agréable à suivre Marc et ses aventures où Benacquista de nouveau explore l'âme humaine, ni totalement noire, ni totalement pure, avec ses ambiguïtés, où rien n'est si peu sûr que les apparences.

Les illustrations de Tardi font merveille et c'est un pur bonheur de lire un livre illustré de cette manière. La postface explique succinctement le travail commun pour arriver à cet agencement avec quelques schémas de mise en page.

Un bon moment de lecture, idéal lors d'un lundi pluvieux.

8/10

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire