samedi 8 juin 2013

Remise du Prix Littéraire Emmanuel Roblès à Blois le vendredi 5 juin 2013

Devant la Halle aux grains, quelques minutes avant l'ouverture
Une partie de l'amphithéâtre

Vendredi a eu lieu la remise de prix Roblès à l'amphithéâtre de la Halle aux grains à Blois. Pas mal de monde pour un moment singulier. Un bel amphi, climatisé ce qui était plutôt bienvenu en ce jour ensoleillé (mais qui ne dura pas).

Animé avec humour, détente et sens de la répartie par M. Philippe Lefait ce fut un grand moment de bonheur.

Philippe Lefait interviewe Paule Constant et François Garde
Une présentation de ce prix très proche du Goncourt, représenté par Mme Paule Constant, membre et titulaire du prix et de M. François Garde lauréat Roblès 2012. Une interview rondement menée par M. Lefait.

Il y avait six nominés, pour six livres, avec présentation vidéo de leur éditeur.

Le prix a été attribué à M. Raphaël Jérusalmy pour son livre Sauver Mozart. Lui-même surpris, son discours coupé trois fois par l'orage, une séance de dédicaces a eu lieu juste après pour l'ensemble des auteurs et du lauréat de l'an passé ainsi que Mme Constant. Le tout accompagné d'un buffet avec des macarons succulents.


Un très bon moment découvert grâce au club La Marguerite et qui a enchanté tout le monde. Il y a plus de six cent groupes qui votent pour ce prix et j'espère que notre Club pourra en faire partie. Je ne suis pas trop lecture imposée mais ce sera une expérience très enrichissante (voire mouvementée lors du vote ;-)

Les questions de M. Lefait ont pu éclairer (un peu) comment ces premiers romans ont pu être écrits ou ce qui a amené leur auteur à devenir écrivain. Et rencontrer ces derniers en chair et en os est un moment touchant, humain voire qui m'a parfois surpris. Par exemple le lauréat est un ancien des services secrets israéliens, au langage franc et direct qui détonne.Ou encore la pugnacité qui est nécessaire pour espérer être un jour édité. Également la question de savoir quand ils écrivent (dans le train dans certains cas !). Bref que du bonheur.
Philippe Lefait en pleine interview FR3 Région

Je n'ai pu m'empêcher d'acheter quelques ouvrages et d'en faire dédicacer, en particulier La plume de l'ours de Carole Allamand. Je lis d'ailleurs en ce moment Sauver Mozart.J'aurais bien aussi acheté L'homme effacé d'Alexandre Postel ...


Un discours bien venu d'un élu local, dont je n'ai pas saisi le nom, sur la littérature, l'amour des livres et l'annulation récente des "Mots de minuit" animée par Philippe Lefait.

J'ai pris grand plaisir à cette cérémonie !!! Un grand merci à Catherine, animatrice éclairée du Club de Lecture La Marguerite !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire