samedi 6 juillet 2013

En vieillissant les hommes pleurent de Jean-Luc Seigle

En vieillissant les hommes pleurent de Jean-Luc Seigle (J'ai Lu, 251 pages, 2013, Flammarion 2012)

Incipit :

Il faisait déjà une chaleur à crever. Nu, écrasé sur son lit, les yeux grands ouverts, Albert Chassaing appuya sur le bouton du ventilo en plastique bleu posé sur la table de nuit.

Un changement dans une famille, une rupture, à un moment charnière, le début des années 60 avec l'arrivée de la télévision, la guerre d’Algérie. Un ouvrier de chez Michelin, Albert Chassaing, à la psychologie tourmentée avec un passé de prisonnier lié à la seconde  guerre mondiale, ne se sent plus à sa place, réduit au silence par le contexte historique de l'après guerre.

Très beau texte particulièrement émouvant, aux observations pertinentes et qui vous entraîne au cours d'une journée dans une famille en délitement dont nous pressentons un drame au fil des chapitres et se terminera par une conclusion brillamment exposée, inattendue, faisant écho à cette journée.

Des personnages attachants dans leurs sentiments confus aux relations psychologiques finement décrites.

Beau roman, envoûtant, bouleversant même où l'ambiance d'une époque révolue est racontée avec brio de façon étonnamment réaliste et crédible.

Un moment que je déguste encore, la dernière page tournée. Présentée au Club La Marguerite hier soir je m'associe pleinement à la joie de Catherine lors de la présentation de cet ouvrage.

Note : 10/10

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire