dimanche 1 septembre 2013

L'extraordinaire voyage du FAKIR qui était resté coincé dans une armoire IKEA de Romain Puértolas

L'extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire IKEA de Romain Puértolas (Le Dilettante, 253 pages, 2013)

Incipit :

Le premier mot que prononça l'Indien Ajatashatru Lavash Patel en arrivant en France fut un mot suédois.
Un comble !
Ikea.
Voilà ce qu'il prononça à mi-voix.

Un fakir, Indien, se fait payer un aller-retour Inde France pour acheter un lit à clous, le modèle Kisifrötsipi, celui avec 15 000 clous en inox. C'est le point de départ improbable d'une suite de voyages à travers plusieurs pays le plus souvent enfermé dans des colis (armoire, malle).

Cela m'a rappelé, sans que cela soit totalement comparable, deux auteurs, Gilles Legardinier pour le côté positif (la série des chats) et Jonas Jonasson (Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire) pour le côté rocambolesque et farfelu. S'y ajoute un message social sur les immigrés clandestins. Saupoudré d'un humour parfois lourd ou répétitif mais bon enfant et vous passez un moment sympathique dans cet univers décalé.

Ce livre est un peu le reflet de notre époque, les passagers clandestins, l'immigration, la mondialisation et ce n'est pas un hasard si Ikea (voir un article récent de M Le magazine du Monde [1]), société dont il est rappelé qu'une personne sur dix a été conçue dans un de ses lits, flux mondial de marchandises et d'art de vivre, s'insère dans le récit en contrepoint des flux humains et migratoires.

Il y a un parallèle intéressant entre la mise en boite du héros et celle du livre dans le livre.

Une fable humaniste, teintée d'humour, récit folklorique, où j'ai suivi avec plaisir le destin tragi-comique d'Ajatashatru (prononcer d'Achat d'un chat à trou [2]) dans un monde absurde qui joue sur les frontières, les enfermements, les barrières et cela sur plusieurs niveaux de compréhension.


Note : 8/10

[1] M, Le magazine du Monde. Le monde selon Ikea. 27 juillet 2013. Qui donne aussi les mêmes statistiques quant à la conception dans ses lits.
[2] je ne suis pas sûr mais je ne pense pas que celui-là ait été fait dans le livre qui use et abuse de ce procédé !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire