vendredi 11 octobre 2013

Petites scènes capitales de Sylvie Germain

Petites scènes capitales de Sylvie Germain (Albin Michel, 256 pages, 2013)

Incipit :

" C'est qui, là ?"
Cette question, elle l'a entendue des dizaines de fois. Une fausse devinette au goût de ritournelle posée par sa grand-mère devant une photographie en noir et blanc exposée dans un cadre en bois noir laqué, présentant une jeune accouchée assise dans un lit , son nouveau-né au creux d'un coude.
Une petite fille, Lili, et son regard d'enfant sur le monde qui l'entoure, va nous faire part de son ressenti, dans une famille recomposée puis, au fil des années, son évolution.

Une écriture richement imagée, emplie de sensations, de poésie et de sentiments qui nous entraîne pour visiter des moments clés au cours d'une vie, ces moments lourds de sens ou lourds de conséquence.

Envoûtant dans sa forme, sachant capter ces moments de pure intimité ou d'interrogations sur les relations humaines, l'auteur nous fait ressentir la complexité de la vie, les préjugés dont nous sommes empreint ou les incompréhensions relationnelles, et surtout les convictions bâties sur des illusions (qu'ils soient le fruit d'un manque de communication, de l'écart d'âge et de maturité avéré ou non, du changement de nos idées en prenant de l'âge ou encore d'un secret de famille)

Balayant les étapes d'une vie j'ai ressenti la fragilité de nos certitudes, nos changements au cours du temps (relationnels, politiques, religieux), les affres de la vie (les secrets, les non-dits), finalement les joies parcellées de tragédie qui donne une tonalité un peu amère et triste à l'ensemble.

Sylvie Germain - Photo Tadeusz Kluba (C)
Un livre au style affirmé, d'une poésie douce amère, un titre bien choisi. J'ai apprécié d'accompagner ces personnages au fil de leur vie.Une petite déception quant à la fin, je ne saurais dire vraiment pourquoi, peut être une trop grande amertume, mais rien de majeur.

Note : 8,5/10

Liens

Fiche Wikipédia de Sylvie Germain

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire