dimanche 6 octobre 2013

Ten Little Herrings de L. C. Tyler

Ten Little Herrings de L. C. Tyler (Kindle, McMillan, 268 pages, 2010)

Incipit :

Prologue
The only strange thing about my telephone conversation with Ethelred was that he had been dead for almost a year.

Dans un hôtel de la Loire, lors d'une vente de timbres entre passionnés, un oligarque est empoisonné.

Version Française, édition Sonatine
La suite aussi loufoque d'Étrange suicide dans une fiat rouge à faible kilométrage, le premier volume des enquêtes barrées d'Ethelred Tressider et Elsie Thirkettle. En français, le titre est aussi alambiqué, il s'agit d'Homicides multiples dans un hôtel miteux des bords de Loire. Plutôt bien adapté, chapeau au traducteur !

J'ai retrouvés ces deux personnages avec grand plaisir, dans une intrigue a priori classique, proche des Agatha Christie mais avec le style humoristique de Len Tyler, un humour british que j'adore et qui vire au burlesque. L'auteur joue à nouveau avec les codes du polar, s'en moque, et va jusqu'à l'autodérision puisqu'il se dit lui-même auteur de comic crime fiction et que les écrivains sont gentiment moqués, comme les éditeurs d'ailleurs.

Cette fois il pousse plus loin la métafiction dans un épilogue délirant. Déjà que le final restera dans les annales des détectives amateurs les plus maladroits ...

La couverture illustre bien finalement les personnages tel qu'il est possible de les imaginer.

Note : 9/10

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire