vendredi 22 novembre 2013

Vertige de Franck Thilliez

Ça vous tente ?
Vertige de Franck Thilliez (Fleuve Noir, 330 pages, 2011)

Incipit :

L'obscurité est partout.
Depuis dix minutes, j'essaie à tout prix de bouger mais j'en suis incapable. D'ordinaire, chez nous, depuis la fenêtre de notre chambre, j'entends toujours le feulement des voitures. Mais ici, rien.

Un homme se réveille d'un sommeil artificiel dans une grotte et réalise qu'il est maintenu au bout d'une chaîne. Une tente sommaire gît au milieu avec le minimum pour vivre. Pourquoi se retrouve-t-il là ?  Est-il seul ? Son passé d'alpiniste extrême a-t-il un rapport ?

Un climat oppressant, une angoisse sourde, un environnement hostile en mode survie et une intrigue qui se dévoile au goutte à goutte et vous prend aux tripes. Ne vous lâche plus. Une très belle couverture qui met bien en confiance ...

Un excellent thriller, que j'ai lu sur les recommandations de Sandrine (encore elle, douée la petite non ?). Sandrine l'a bien présenté à la dernière réunion du Club de Lecture. Lors de son exposé des condensats d'angoisse ruisselaient le long de ses tempes, ses pupilles dilatées par une peur incontrôlée masquée par des clignotements d'yeux spasmodiques dignes des lumières intermittentes d'une 4L en fin de vie exprimaient toute la frayeur vécue à la lecture de Vertige et seuls les tranquillisants à haute dose pouvaient ... heu pardon je m'emporte. Non elle était totalement maître de ses émotions ... pour mieux nous piéger je parie. Enfin bref j'ai survécu, à peine ...

Ce livre est très bien mené, avec intensité, une tension à tout rompre et sait comment vous clouer (crucifier ?) au siège ! Rappelle un peu SAW 1 (de beauté) dans sa mise en place mais son style propre [1], ses variations, son travail sur la psychologie des personnages, sur les éléments d'empathie (le chien par exemple) le contexte (la montagne, l'alpinisme, les notes et références) et bien sûr le final emporte le tout très largement ! Un huis clos mais pas celui de Sartre, plutôt en beaucoup plus flippant. Quoique ...

A lire la nuit sous la couette, l'hiver, seul, une nuit d'orage ... bonne chance. Je vais de ce pas m'intéresser à d'autres ouvrages de Sieur Thilliez !!!

Note : 10/10

[1] enfin propre, pas totalement, ça tache un peu

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire