mercredi 4 décembre 2013

La mémoire fantôme de Franck Thilliez

Il faut joindre le nautile à l'agréable
La mémoire fantôme de Franck Thilliez (Pocket, 442 pages, 2007)

Incipit :

La rumeur rapportait qu'elle les avait tous tués. Une femme, un enfant de quatre ans, des hommes, retrouvés pendus, au fil des années.

Une femme retrouvée errante, frappée d'amnésie antérograde (comme le héros du film Memento), est en fait sur la piste d'un dangereux psychopathe, le Professeur.

Comme d'habitude, Franc Thilliez n'y va pas par quatre chemins, vous êtes dans le bain direct. Toujours aussi dynamique, calibré, ingénieux, et j'ai retrouvé avec grand plaisir Lucie Henebelle, déjà rencontrée dans La chambre des morts. Depuis que j'ai lu Vertige, je m’investis dans cet auteur qui tombe à pic dans cette période de froid où la nuit de plus en plus tôt se glisse de son long manteau sur nos âmes errantes. Il est particulièrement distrayant, roboratif et allège le fardeau parfois pesant du travail. J'ai d'ailleurs commencé Syndrome [E].

Cette histoire explore les tréfonds de la mémoire et de ses dysfonctionnements au sein d'un thriller de bonne facture qui tient en haleine jusqu'au bout. On découvre d'autres facettes concernant Lucie et l'auteur en dévoile un peu plus sur son trauma déjà évoqué dans La chambre des morts.

Bref, du tout bon ! Des moments de frissons, du suspense et une histoire bien rodée. Un livre qui m'a rappelé (pour la partie déficiences neuronales et les incidences comportementales suite à une modification de notre cerveau) L'homme qui prenait sa femme pour un chapeau d'Oliver Sacks (un livre hautement recommandé également).

Note : 10/10

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire