dimanche 15 décembre 2013

Malavita encore de Tonino Benacquista

Notre ombre n'éteint pas le feu. P. Eluard.
Malavita encore de Tonino Benacquista (Folio, 400 pages, 2009)

Incipit :

L'écrivain américain Frederick Wayne n'avais jamais été un grand spécialiste du malheur. Il n'en avait jamais connu qu'un seul, bien réel, mais dans une autre vie.

C'est vrai je devais lire ATOM[KA] de Franck Thilliez. Et puis j'ai vu le film La famille de Luc Besson, une adaptation plutôt fidèle mais sans génie de Malavita que j'avais bien aimé. Et puis inutile d'arriver au point d’écœurement d'un trop de lecture de Franck Thilliez, que j'aurai donc grand plaisir à retrouver, en particulier Puzzle que Sandrine va bientôt me prêter.

On retrouve la famille Blake, sous un autre nom, les Wayne, là où on les avait quittés. Cela démarre plutôt doucement, chacun des personnages tentant de démarrer une nouvelle vie de son côté et évacuer le pesant et encombrant passé. Toujours un humour noir ou quelques phrases très drôles. Des situations cocasses. Et Fred, le chef de famille qui se met à lire (en plus d'être "auteur"). Le talent de Benacquista nous offre un beau résumé de Moby Dick et une comparaison joliment amenée entre la destinée de Fred et le roman de Melville.

Au trois quarts de l'ouvrage la situation se précipite et on retrouve le côté policier du premier volume. La fin est un peu trop expédiée à mon goût dans un épilogue que je trouve trop court et qui peut laisser présager une troisième partie que je serai prêt à découvrir.

Peut-être moins surprenant que le premier volume mais l'auteur a su renouveler l'intrigue et ne pas se laisser aller à la facilité. Un livre plaisant, heureux de retrouver cette famille atypique.

Il y a peu à la radio était exposées les thèses d'Ayn Rand dont l'idéologie peut se résumer en : peu d'état, libre entreprise, individualisme exacerbé, pas d'impôts, etc. et qui colle assez parfaitement à l'idéologie de la Mafia (aux armes utilisées près, à savoir l'assassinat, et encore ...). Amusant de lire ce livre après cet exposé.

Ce livre vous apprendra ce que veut dire l'acronyme Mafia, créé au XIIIème siècle si ma mémoire ne me fait pas défaut et son rapport aux français, mais également ce que signifie pour Cosa Nostra le mot Malavita. si en plus on s'instruit alors ...

Note : 9/10

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire