samedi 1 février 2014

Ludwig Wittgenstein de C. Chauviré

Je recherche la Vérité.
L'avez-vous vue ?
Ludwig Wittgenstein de Christiane Chauviré (Les contemporains - Seuil, 280 pages, 1989)

Incipit :

Le 26 avril 1889, il y a cent ans, naissait à Vienne Ludwig Wittgenstien, huitième et dernier enfant d'une famille de la grande bourgeoisie viennoise d'ascendance juive.

Un livre beaucoup plus orienté philosophie, dans sa deuxième partie, que L'enquête de Wittgenstein de Roland Jaccard. Plus dense aussi. Après un début bibliographique et de nombreuses illustrations liées à la vie et les rencontres de Wittgenstein, le livre prend une tournure nettement plus philosophique avec des passages difficiles, ardus voire abscons (pour moi). Ces derniers étant peu nombreux mais je crains de n'avoir pas compris grand-chose à certains passages. Le roman graphique Logicomix est nettement plus accessible.

Tout de même intéressant à lire, j'en ai retiré plusieurs réflexions. Si j'ai bien compris, Wittgenstein a délimité ce qui était de l'ordre du langage et donc de la philosophie, bref de l'ordre du pensable, du dicible. Et ce qui ne l'était pas, de l'ordre de l'indicible et qui relevait de l'Art. Il y a bien sûr beaucoup d'autres éléments de réflexion dans cet ouvrage qui m'a rappelé Gödel Escher et Bach, les brins d'une guirlande éternelle de Douglas Hofstadter, Magritte, la logique de Boole, la logique propositionnelle et ses prédicats et même la linguistique. La recherche de la Vérité est un voyage et il faut beaucoup d'outils dans ses bagages ...

Un bon complément à L'enquête Wittgenstein même si pour moi l'ouvrage a été compliqué. Je ne l'ai pas lu d'une traite et la lecture a été ... lente pour certains passages.


Note philosophique : 8/10

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire