mardi 6 mai 2014

I Am Pilgrim by Terry Hayes

Qui me l'empreinte ?
I Am Pilgrim by Terry Hayes (Bantam Press, 704 pages, 2013)

Incipit :
THERE ARE PLACES I'll remember all my life - red square with a hot wind howling accross it, my mother's bedroom on the wrong side of 8-Mile, the endless gardens of a fancy foster home, a man waiting to kill me in a group of ruins known as the Theatre of Death.

Cela faisait longtemps  que je n'avais pas mis à jour ce blog ... la faute en est à l'étude du Go qui puise sensiblement dans mes ressources limitées de temps libre. Et puis peut-être le nombre conséquent de pages (700 !) de ce pavé mais qui se lit avec entrain tant le rythme y est soutenu (un véritable page turner).

Un enquêteur qui m'a rappelé celui du Silence des Agneaux, car possédant le don de se mettre à la place des gros vilains et d'en déduire leur motivation, leur pensée et au final d'émettre des hypothèses subtiles et payantes. A cela une intrigue pas loin d'un Tom Clancy pour le côté complot d'envergure ou scénario catastrophe et donc aussi dans une certaine mesure d'un Dan Brown (en particulier Inferno) d'ailleurs signalé dans la postface.

La version VF
L'auteur prend le temps de construire une intrigue avec plusieurs fils et digressions qui en font toute la saveur. Un personnage attachant en dépit de relativement peu de détails en dehors de son métier d'agent de renseignement. Un scénario dans l'air du temps, islamisme radical, terrorisme, attentats du 11 septembre mais utilisé avec astuce. C'est agencé un peu comme une partie entre deux esprits, le plus malin sera celui qui gagnera et même si certains rebondissements n'en sont pas trop (je m'attendais à deux des "surprises") ce livre est de bonne facture et plaira à celles et à ceux épris de thriller alambiqués et menés tambour battant.

Le dernier thriller qui m'avait emballé était Daemon et sa suite Freedom de Daniel Suarez, plus technologique mais qui intégrait avec intelligence les dernières technologies disruptives (imprimante 3D, Google Glass, réalité augmentée, internet ambiant, jeu vidéo massivement multijoueur etc.) mais surtout un véritable projet de société (utilisant notamment La troisième révolution industrielle de Jeremy Rifkin).

Un roman haletant et distrayant avec une fin épique !

Note suspense : 10/10

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire