dimanche 10 août 2014

Chute de vélo d'Étienne Davodeau

Psychopathologie de la vie quotidienne
Chute de vélo d’Étienne Davodeau (Dupuis, 80 pages, 2004)

Une famille se retrouve dans une maison pour la dernière fois. C'est celle de la grand-mère atteinte d’Alzheimer et qui doit être vendue. Des travaux ont lieu en face. Cela ne se passe pas très bien, le chef maçon traitant assez mal son apprenti. Un ami de la famille, au chômage, interviendra plusieurs fois pour aider. Son aide est-elle si désintéressée qu'elle en a l'air ?

Un auteur qui m'avait enchanté avec Les ignorants, fruit d'une idée originale. Puis Le chien qui louche et dernièrement Anticyclone, sur un sujet mêlant chômage et survie.

L'auteur a un talent certain pour restituer la vie quotidienne, les relations humaines ambiguës, ou pour faire court la Vie.

Il sait aborder des sujets pas toujours simples (maladie, chômage, nos parts d'ombres), des drames et cela avec subtilité et élégance. C'est toujours le cas ici, où le dessin sert à merveille une histoire sensible racontée avec un sens de la tragicomédie parfait. Une excellente BD !

J'aime passionnément !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire