jeudi 6 novembre 2014

[ANGOR] de Franck Thilliez

Et ça continue [ANGOR] et [ANGOR]
C'est que le début d'accord, d'accord...
[ANGOR] de Franck Thilliez (fleuvenoir, 619 pages, 2014)

Incipit :
[U]ne jeune automobiliste de 23 ans, impliquée dans un accident de voiture, a été retrouvée morte plusieurs heures après le drame, à un kilomètre à peine de son domicile familial, à la sortie de Quiévrain.
Après un projet de rencontre, ma rencontre ratée et à puis celle à venir, enfin si rien ne s'y oppose, j'ai quelques questions à lui poser, une photo à prendre de lui (de nous ?) si possible et l'accord de la publier sur ce blog, j'ai fini le dernier Franck Thilliez.

Content de retrouver Franck et Lucie, dans la suite d'une saga commencée par Syndrome E, suivie de GATACA et Atomka, la surprise étant qu'une suite à Angor est fortement suggérée à la fin. Angor est l'autre nom de l'angine de poitrine. On découvre Camille, une gendarme qui a été greffée d'un cœur, dont le donneur qu'elle recherche comme une quête d'identité, n'est pas n'importe qui. Franck et Lucie sont parents et sont dans les couches, mais pas pour longtemps. Une femme séquestrée dans une cave, devenue aveugle, est retrouvée (ce que la couverture illustre superbement). Et puis deux crimes violents. C'est le début d'une enquête sur fond de trafic, de fous furieux. Du classique.

J'espère qu'entre Angor et sa suite il y aura un petit one shot, un récit complet, comme avec Puzzle ou Vertiges. D'ailleurs c'est une de mes questions que je réserve à Franck Thilliez. L'autre c'est qu'il me refile son email et qu'on aille déjeuner ensemble. Et une photo de lui pour publier sur ce blog. Et son prochain manuscrit, s'il pouvait me le faire lire avant tout le monde. Et aussi de m'insérer comme personnage dans un de ses romans, qui mourra atrocement, disséqué, éviscéré et ... heu pardon je m'emporte.

J'ai passé un bon moment, démarre lentement mais dès que ça décolle j'ai eu envie de terminer sans le lâcher. C'est ce qu'on demande à un thriller, non ? En plus des atrocités s'entend. Bon c'est mort, on va révoquer ma licence de tir à l'arc au regard de mes lectures sombres et morbides.

Comme à son habitude l'auteur mélange faits historiques et scientifiques et ça c'est ce qui me plait beaucoup. Un bon moment ! 

Note : 9/10.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire