samedi 20 décembre 2014

Le fils de Philipp Meyer

I'm a lonesome cowboy
and I'm a long way from home ...
Le fils de Philipp Meyer (Albin Michel, 688 pages, 2014)

Incipit :
On a prophétisé que je vivrais jusqu'à cent ans et maintenant que je suis parvenu à cet âge je ne vois pas de raisons d'en douter. Je ne meurs pas en chrétien bien que mon scalp soit intact et si les prairies des chasses éternelles existent, alors c'est là que je vais.

Le livre débute par un arbre généalogique, très utile, voire indispensable au début, pour suivre les récits sur la famille McCullough. Centré principalement sur trois personnages, Eli, enlevé par les comanches , et élevé par ces derniers, Peter, la honte de la famille, celui que le massacre d'une famille voisine de mexicain ronge, et Jeannie (Jeanne Anne) qui va tenter de survivre dans un monde d'homme, lors de l'expansion rapide d'une nouvelle ère énergétique, l'exploitation du pétrole.

La naissance d'une nation, les états-unis,  vu au travers d'un lieu, le Texas, et d'une famille. La violence, la cruauté, le pouvoir, l'argent, la colonisation. Sans angélisme ni manichéisme, un portrait saisissant d'une époque, avec ses coutumes, son racisme, sa dureté. Cette relecture, par le prisme de trois générations d'une famille, est passionnante. Une synthèse excellente du self-made man, de la place de la femme, de la volonté de conquête de l'homme (qu'il soit indien, mexicain, Blanc ...), de puissance, d’expansionnisme etc. Le prix à payer du gène égoïste, livre brillant de Richard Dawkins, et qui explique le déclin et la chute des civilisations (voir Effondrement de Jared Diamond).

Le combat des êtres, des familles, des peuples pour vivre, survivre puis mourir. Un livre fort, profondément humain,  désespérant sur certains aspects. Pousse à l'introspection et à la réflexion sur le sens de la vie, il dépasse allègrement la simple histoire de la naissance du Texas américain. Le fils est tout un symbole, si j'ai bien compris de qui il s'agissait. Cela démontre d'une manière magistrale la tragédie de nos destinées.

Une excellente lecture ! Un conseil de lecture : photocopier l'arbre généalogique et prendre quelques notes (compléter l'arbre par divers évènements, les surnoms, les relations etc), cela aide à bien suivre. En tout cas cela m'a bien été utile pour vivre avec cette famille pendant plus d'une semaine !

Note : AAA (il parait que les notes chiffrées font peur et traumatisent ...)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire