mercredi 29 avril 2015

BATMAN The Killing Joke by Alan Moore and Briand Bolland

Cheese !!
BATMAN The Killing Joke by Alan Moore and Briand Bolland (Dc Comics, 64 pages, 2008 deluxe edition)

Alan Moore est brillant, Watchmen, V pour Vendetta, sont deux monuments. Je ne connaissais pas The Killing Joke avant que Clara Dupont-Monod n'en parle sur France Inter. C'est sûr je pourrais lire tout ce qu'a créé Alan Moore, y compris Top 10.

C'est la version luxe, cartonnée rigide. Cette édition a également été recolorée par le dessinateur selon ses propres choix ce qui n'avait pu être fait initialement (un autre coloriste et limitation techniques de l'époque).

Comme à son habitude Alan Moore signe un scénario soigné, même s'il s'agit d'une histoire courte, où il explore le bien et le mal, la frontière ténue entre les deux, à l'instar du génie et de la folie. Que ce soit Le Bien/Le Mal en tant que concepts généraux mais aussi la dualité, les deux faces d'une même pièce, qui coexiste en chacun de nous. Le monde y est brocardé avec un certain cynisme qui pousse à la réflexion. La fatalité, la destinée qui peut nous faire basculer en un instant de l'autre côté du miroir est ici magistralement démontré. Pour mettre en valeur cet ensemble, le dessinateur choisit avec soin les cadrages, les angles, les expressions, les contrastes, ce qui rend cette BD intemporelle et marquante.

Cette alchimie entre ce scénariste doué et ce dessinateur, qui ne l'est pas moins, rend les autres comics plus fades, moins marquants, tant cette histoire courte est concentrée dans son efficacité et sa simplicité apparente.

Un excellent comics sur Batman et sur le côté sombre de l'humanité.

Note : AAA

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire