mardi 28 avril 2015

Temps glaciaires de Fred Vargas

Sanson et Dalida
Temps glaciaires de Fred Vargas (Flammarion, 490 pages, 2015)

Incipit :
Plus que vingt mètres, vingt petits mètres à parcourir avant d'atteindre la boîte aux lettres, c'était plus difficile que prévu. C'est ridicule, se dit-elle, il n'existe pas de petits mètres ou de grands mètres.

Fred Vargas est de retour, je ne peux pas dire que je n'attendais pas un de ses nouvel opus. Adamsberg est aussi de retour, toujours aussi nébuleux et cryptique, surtout pour son équipe ... son fils suit le même chemin, je crains le pire, quoique.

J'ai eu un peu de mal à commencer (peut-être à cause des lectures du prix Roblès), je ne retrouvais pas l'ambiance telle qu'elle était dans mes souvenirs. Style lourd et quelques dialogues improbables au début. Mais dès que l'intrigue prend corps au travers d'une association (les Robespierristes) ça démarre et après j'étais parti. L'idée que cela se passe chez des passionnés de la révolution de 1789 et en particulier les séances des discours de Robespierre, Danton etc.  est particulièrement intéressante et instructive. Excellent choix. Et, finalement, je retrouve l'alchimie de l'équipe (Danglard, Retencourt, Veyrenc etc.) et la fin est très prenante.


Au final une intrigue qui se tient, avec un suspense qui monte graduellement, des fausses pistes, des personnages retors, c'est bon j'ai bien aimé !

Note : AA

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire