samedi 2 mai 2015

Evariste de François-Henri Désérable

Les brins d'une guirlande éternelle
Évariste de François-Henri Désérable (Gallimard, 165 pages, 2015)

Incipit :
On sait qu’Évariste -- d'emblée appelons-le Évariste -- eut pour père Gabriel Galois, et de Gabriel Galois on ne sait pas grand-chose, si ce n'est qu'il fut le père d’Évariste (voyez comme une phrase, sous des dehors anodins, peut regorger d'indicible cruauté : que l'on puisse, après sa mort, réduire à sa seule qualité de père un homme qui vécut cinquante-quatre années, voilà qui devrait inciter les autres à tout commerce charnel -- et au diable l'humanité).
 Une histoire sur un jeune mathématicien de génie, fauchée à l'âge de vingt ans, et qui a réussit malgré tout à donner naissance à tout un champ innovant des mathématiques, la théorie des groupes (Utile par exemple pour résoudre le Rubik's cube ou encore un des théorèmes de Fermat). Une vie si courte, semée d'embûches, il n'a pas pu entrer à X, son dossier de recherche en mathématique a été perdu par Cauchy, il est sous-évalué par Poisson, et des évènements historiques s'en mêlent (je crois que c'est la Commune de Paris), la découverte brève de l'amour, raison d'un duel ... qu'il perdra. D'ailleurs à propos du duel, je suis surpris d'apprendre qu'une des armes sur les deux n'était pas chargée. Je n'ai pas réussit à trouver en ligne les règles du duel au pistolet au XIXème siècle mais je trouve cela curieux.

La seul chose agaçante dans ce roman est quand l'auteur interpelle le lecteur. En général je n'aime pas du tout (à l'exception du Livre du voyage de Bernard Werber mais cela fait partie de sa construction). Mise à part cela, le livre a de l'énergie, l'auteur limite exalté par son sujet, la jeunesse sans doute, mais qui sied merveilleusement bien au sujet. J'aime de toute façon beaucoup les livres s'intéressant aux scientifiques comme par exemple Werner Heisenberg dans Le Principe ou encore AlexandreYersin dans Peste & Choléra. Et à l'instar de Nikola Tesla, Évariste Galois est relativement peu connu comparativement à son apport à la science. Il mérite largement un ouvrage et même plusieurs. Là l'auteur se permet de combler avec son imagination, de donner des points de vue intéressants et d'inscrire la destinée d’Évariste dans la période trouble de la révolution de Paris. C'est là que je m'aperçoit de mes lacunes en histoire ...

Bon sujet, bien traité, un bon premier roman !!

Note : AAA

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire