samedi 18 juillet 2015

The Girl on the Train by Paula Hawkins



Fenêtre sur quai
The Girl on the Train by Paula Hawkins (First Edition, 320 pages, 2015)

Incipit :
She’s buried beneath a silver birch tree, down towards the old train tracks, her grave marked with a cairn. Not more than a little pile of stones, really. I didn’t want to draw attention to her resting place, but I couldn’t leave her without remembrance. She’ll sleep peacefully there, no one to disturb her, no sounds but birdsong and the rumble of passing trains.
Une femme passe tous les jours devant une allée de maisons dont celle qui fut la sienne un jour. Elle y voit régulièrement un couple et s'imagine leur vie, forcément idéale, projetant ses propres fantasmes. Mais un jour un évènement étrange se produit ... puis la femme du couple disparait ...
Version Française




Le départ m'a rappelé Fenêtre sur cour, ce film d'Hitchcock où un homme obligé de rester chez lui dans un fauteuil, car une jambe dans le plâtre, passe son temps à observer ses voisins d'immeuble au travers de la cour, un voyeurisme ludique en quelque sorte. Mais ici, Rachel, puisque c'est la femme dont il s'agit, est malheureusement une alcoolique et, outre son passé qui lui colle à la peau, n'a pas toujours les souvenirs très clairs ; Elle n'est pas non plus très crédible auprès de la police.

Un livre qui laisse découvrir petit à petit, par-ci par-là les différents éléments, et le fait avec patience et subtilité, ce qui laisse la place à de nombreuses surprises et étonnement. Un thriller de très bonne facture à la construction originale : parallèle entre deux années, prises de paroles alternées de trois femmes (jamais du point de vue des hommes) et les problèmes mémoriels de Rachel. Une psychologie fouillée et torturée.

Un bon roman d'été !!

Note :  AAA

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire