samedi 25 juillet 2015

The man from St. Petersburg by Ken Follett

The man from St. Petersburg by Ken Follett (Pan Macmillan , 464 pages, 2011)

Incipit :
It was a slow Sunday afternoon, the kind Walden loved. He stood at an open window and looked across the park. The broad, level lawn was dotted with mature trees: a Scotch pine, a pair of mighty oaks, several chestnuts and a willow like a head of girlish curls. The sun was high and the trees cast dark, cool shadows. The birds were silent, but a hum of contented bees came from the flowering creeper beside the window. The house was still, too. Most of the servants had the afternoon off. 

Nous sommes peu avant le premier conflit mondial, en Angleterre, un noble, le comte Walden, est approché par Winston Churchill afin de convaincre la Russie d'aider l’Angleterre ou la France en cas de conflit avec l'Allemagne. Pour cela le prince Orlov est invité, c'est un proche de la famille Walden. Mais voilà un anarchiste prévoit de faire capoter ce plan ... un anarchiste qui connait bien la femme du comte Walden ...

La version française
Comme à son habitude une histoire qui se dévore et comme toujours des incohérences et des exagérations, mais cela reste une lecture très plaisante. L'intrigue est bien trouvée et Ken Follett l'inscrit avec talent dans l'époque. En particulier les passages sur les suffragettes ou le monde irréel de l'aristocratie est bien troussée. Les personnages sont bien campé et la fin très prenante.

Un moment de lecture idéal pour mes congés.

Note : AAA

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire