mardi 8 septembre 2015

Winston Churchill de François Kersaudy

Debellare superbos, sed parcere
subjectis
Winston Churchill de François Kersaudy (Tallandier, 658 pages, 2015)

Incipit :
Le 30 septembre 1874, au palais de Blenheim, dans l'Oxfordshire, naît Winston Leonard Spencer-Churchill, fils de Randolf Churchill et de Jennie, née Jerome. 

La biographie de Winston Churchill en moins de 700 pages. Au regard de cette destinée étonnante François Kersaudy réussit une belle synthèse, étayée de nombreuses références et notes de bas de page, explorant autant que faire se peut les facettes multiples de cette vie foisonnante qu'est celle de Sir Winston Churchill.

Tour à tour politicien, diplomate, peintre, romancier, écrivain (il sera Prix Nobel de Littérature pour l'ensemble de son œuvre !), guerrier, etc. et parfois le tout quasiment en même temps, cette force de la volonté, cet homme à l'énergie épuisante pour les autres, aura traversé l'histoire d'une trajectoire éblouissante. J'ai découvert au passage les coulisses des politiques, des états-major, des conflits d'ego, des succès mais aussi des erreurs (plus ou moins grandes) ... une mine de réflexion.

L'auteur n'en souligne pas moins les travers de W. Churchill, confondant de naïveté parfois, mais sachant faire la part des choses sans le juger au travers du prisme de notre époque. Un portrait contradictoire, mais tout à la fois saisissant, étonnant, incroyable voire dépassant la fiction la plus débridée. Faisant écho à une de mes lectures récente, La deuxième guerre mondiale, c'est l'occasion de ressentir de plus près les relations complexes avec De Gaulle, Staline, Roosevelt et tant d'autres. Un être d'exception qui aura bénéficié d'une chance quasi divine, échappant de nombreuses fois à la mort. Un imaginatif (pensée latérale) concepteur, entre autre, du port artificiel (Mulberry) pour le débarquement. Une force de travail époustouflante, un humour qui fait mouche, il y a tant de choses à en dire !

Un livre bien écrit (quelques coquilles ou expression bizarre mais c'est assez mineur) qui vous emporte complètement. Une vue également de la vie politique anglaise. Au final un livre époustouflant qui m'a totalement emballé. Claude Quétel m'avait incité à lire la biographie de Winston Churchill, après de multiples recherche et la lecture attentive de critiques, j'ai choisi ce livre de M. Kersaudy. Je ne le regrette pas.

Quel contraste avec Adolf Hitler, ce dernier, peintre qui n'a pas réussit, alors que Winston chuchill voit plusieurs de ses peintures exposées, mais aussi sur de nombreux autres points, Adolf Hitler ayant une culture assez étroite, ethnocentrée, Winston Churchill ayant voyagé en Inde, en Afrique du Sud, s'intéressant aux autres cultures (sous le prisme du colonialisme tout de même). Il y en aurait bien d'autres comme ce point très instructif : terrasser les orgueilleux, mais épargner les soumis. J'ai pu lire tout l'intérêt de cette vision des choses lors de l'après-guerre des Boers (un passage étonnant). Dit autrement vos ennemis d'aujourd'hui seront vos partenaires de demain. C'est d'autant plus vrai que, ce principe n'ayant pas été appliqué, l'humiliation du traité de Versailles a poussé vers la deuxième guerre mondiale. Ménager l'ennemie défait se retrouve d'ailleurs comme un des principes de l'Art de la Guerre de Sun Tzu.

Un excellent ouvrage à la hauteur de son sujet !!

Note : AAAA

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire