samedi 17 octobre 2015

Cher pays de notre enfance Enquête sur les années de plomb de la Ve république de Davodeau et Collombat

Cher pays de notre enfance. Enquête sur les années de plomb de la Ve république d’Étienne Davodeau et de Benoît Collombat (Futuropolis, 220 pages, 2015)

Un auteur de BD que je suis depuis Les ignorants. Et puis je compte toujours étudier l'histoire car cela donne une base solide pour comprendre le monde et comme la cinquième république c'est notre présent ce livre m'a attiré pour toutes ces raisons.

En couverture le Général De Gaulle éclaboussé, son legs entaché pourrait-on dire, mais bien que n'ayant pas de sang sur les mains il a un regard soucieux voire gêné.

Cette BD sur l'histoire récente se focalise sur  le SAC (Service d'Action Civique), l'affaire Boulin, la lutte des classes, milices, la violence des conflits, les coups fourrés, la françafrique, les financements occultes, bref les années de plomb de la Vè république, une république bananière en quelque sorte.

Un sujet toujours actuel, en dépit des décès réguliers de ceux qui ont vécu cette période, comme celui de Pasqua, où des personnes ont encore été menacées il y a peu. Au point que je me demande si les deux auteurs ne vont pas avoir des ennuis tant le propos est plombant, menaçant. La politique n'en sort pas, une fois de plus, grandie. Il y a d'un côté l'histoire qui nous est racontée, lissée, policée, et l'arrière boutique pas toujours reluisante. Le plus étonnant est l'origine du SAC puisant dans les résistants, le SAC bicéphale, un "bon" côté et un autre plus délétère, et le complot étouffé de l'affaire Boulin.

Un sujet instructif  d'autant que je compte lire les mémoires de guerre de De Gaulle et peut être un livre sur sa présidence.

Un grand homme dont un des enfants a dérivé méchamment ?

Une BD engagée, passionnante et bien racontée, mais beaucoup plus sombre que Le chien qui louche du même dessinateur.

Note : AAA

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire