samedi 17 octobre 2015

La seule exactitude d'Alain Finkielkraut

La seule exactitude d'Alain Finkielkraut (Stock, 296 pages, 2015)

Incipit :
Pour comprendre ce qui survient, nous nous en remettons spontanément à l'Histoire, sous ses deux formes canoniques : le recueil d'exemples et la marche du Temps, la chronique des actions des hommes et le mouvement général de l'Humanité.

Cet ouvrage est en fait un recueil d'articles parus notamment dans Causeur.

C'est suite à un article du NouvelObs, orienté ad hominem, partial et qui ne répond pas vraiment sur le fond, se désolant que ce livre se retrouve en tête de gondole ... que j'ai voulu en savoir plus. J'en ai déduit une relative mauvaise foi de l'article ou vision idéologique orientée. Pas étonnant vu que le Nouvel Obs est critiqué dans le livre de Finkielkraut. Dans le Nouvel Obs il y a notamment le reproche que Finkielkraut n'a pas la xénophobie dans la liste de ses griefs à l'égard du Front National. C'est un peu oublier la page qui précède dans l'ouvrage. De même Finkielkraut estime que la comparaison qui lui est reprochée, les années 30, ne tient pas et dit pourquoi. Le NouvelObs n'est pas d'accord, c'est son droit, mais ne réfute en rien les arguments avancés par Finkielkraut. Bref l'article du NouvelObs ne parle pas que du livre mais du personnage de ses interviews etc.  que je ne connais pas par ailleurs, et comme je suis désintéressé par les pseudo-débats émaillant la télé, que je ne regarde plus, et qui se résument en général à un combat de coq, délaissant le fond pour des postures vaines, un spectacle navrant, inutile pour moi, je me limiterais donc à cet ouvrage.

J'y ai appris la différence entre anti fascisme et anti totalitarisme, étonnamment on est pas forcément les deux par exemple les communistes qui s'attaquaient au fascisme oubliant au passage Staline et ses 20 millions de morts. Et aujourd'hui cela donne l'antiracisme oubliant le totalitarisme de l'Islam radical et s'attaquant soi-disant aux islamophobes, oubliant le Djihad au passage. Finkielkraut explique cela avec détails.

Également une réponse à Emmanuel Todd et son analyse à la truelle sur les manifestations du 11 janvier, réponse que je partage pleinement, même si bien avant de lire la partie en question j'avais un avis similaire. Car la manifestation suite à l'attaque terroriste contre des journalistes sans armes, des policiers et des juifs ne se résume pas notamment, selon Todd, à "vouloir piétiner la religion des plus faibles". M. Todd devrait peut-être lire "Gestion de la barbarie" d'Abu Bakr Naji, le Mein Kampf des Islamistes (c'est ce que dit le quatrième de couverture ...)

Bref sans être d'accord sur tout, Finkielkraut traite de sujets actuels et permet de s'interroger. C'est bien écrit, avec force citation, et donne un avis étayé et construit, ce qui est la base pour débattre, au besoin.

J'ai relu après l'article du Nouvel Obs "La défaite de la pensée" sur Finkielkraut et cet article ne répond pas sur le fond, pratique l'amalgame qu'il prétend dénoncer chez Finkielkraut. L'article du Nouvel Obs apporte tout de même des éléments intéressant. L'idéal étant de lire les deux pour se forger sa propre opinion.

Note : AAA

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire