jeudi 19 novembre 2015

L'ami retrouvé de Fred Uhlman

I'm a poor lonesome cowboy ...
L'ami retrouvé de Fred Uhlman, introduction d'Arthur Kœstler (folio, 140 pages, 2000)

Incipit :
Il entra dans ma vie en février 1932 pour n'en jamais sortir. Plus d'un quart de siècle a passé depuis lors, plus de neuf mille journées fastidieuses et découses, que le sentiment de l'effort ou du travail sans espérance contribuait à rendre vides, des années et des jours, nombre d'entre eux aussi morts que les feuilles desséchées d'un arbre mort.

Un adolescent au lycée, sans véritable ami. Jusqu'au jour où un nouvel arrivant, très bien habillé, d'une famille noble et réputée, arrive dans sa classe. C'est l'ami qu'il recherchait. Cela sera-t-il réciproque ?

Me rappelle La lettre à un jeune poète de Rilke par les sensations que ce texte dégage, la façon de raconter, cette amitié magique et totale. Qu'un totalitarisme va broyer, c'était l'amour dans 1984 d'Orwell, ce sera l'amitié dans L'ami retrouvé. Quoique ... la fin est d'une certaine manière plus optimiste comme le titre le sous-entend. Il trainait à la maison, c'est au programme de ma fille. Lu en une soirée (environ 2h je dirais).

Un texte lumineux, une histoire simple et sublime.

Note : AAA

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire