jeudi 19 novembre 2015

L'islamisme vrai visage de l'islam d'Hamid Zanaz

Le Mal est dans l'œil de celui qui regarde
L'islamisme vrai visage de l'islam d'Hamid Zanaz (Les éditions de Paris, 2012, 80 pages)

Incipit :
Le fanatisme lié à la religion islamique est un sujet brûlant, voire explosif. Ce n'est pas un hasard si les écrits se multiplient sur le sujet. L'islamisme, dans toutes ses composantes, est le nouveau colonialisme du monde arabe qui pourrait menacer la sécurité du monde et la civilisation.

Une introduction prémonitoire. Bien avant les attentats contre Charlie Hebdo, le restaurant juif, contre les valeurs de la République, de la fatwa contre Charb, des manifestations hostiles, incitant à la haine et aux meurtres de la part des islamistes (notamment en Grande-Bretagne, voir les photos et les slogans !!), et aux attentats de Paris dernièrement. Bien avant 2084 : la fin du monde de Boualem Sansal (mieux accepté malgré la charge de sa fable que Soumission de Michel Houellebecq) mais après Yasmina Khadra, bien avant Merah,  et je m'arrêterai là, un livre synthèse, sourcé, citant Le choc des civilisations, des penseurs s'exprimant dans Le Monde, Le Nouvel Observateur, un livre qui ne pratique pas la langue de bois ou des propos lénifiants, qui dit clairement ce qu'il exprime, sans ambages ou circonlocutions superfétatoires. Il n'ignore pas les musulmans généreux, pacifiques qui font partie de la majorité de cette croyance mais indique sans fard que l'islam en tant que religion est incompatible avec les valeurs de la République, de la modernité. Il va même plus loin, il n'y a pas d'islamistes : l'islamisme est l'islam. Les terroristes sont d'une certaine manière plus pressés que les autres et utilisent la voie de la violence. Mais le but est le même, celui clairement exprimé dans 2084 de Sansal. La domination totale. Une théocratie mondiale. Je me suis étonné de la sociologue citée (Leïla Babes) indiquant que nulle part dans le Coran la femme pouvait être battue (clairement indiquée dans le verset 34, sourate les femmes), après vous pourrez lire sur des sites musulmans que ce n'est pas tout à fait vrai, dans une belle démonstration de rhétorique alambiquée digne des plus grands jésuites. Pas plus sourd que celui qui ne veut pas entendre.  Ou encore des propos de Fadela Amara. Comme tout pouvoir il cherche à s'étendre et diminuer le pouvoir de l'autre. D'où l'intérêt de la loi sur la laïcité où chacun est libre ... chez soi. Bref. Le plus ironique est Zemmour vilipendé d'islamophobie, alors qu'il est tout de même assez phallocrate, réac etc. ce qu'est la religion de l'islam. Ce livre parlait déjà de Molenbeek, ville belge carrefour des terroristes.

Suite aux évènements récents, cela fait en tout cas froid dans le dos. J'espère qu'Hamid Zanaz se trompe. Je terminerai par une très belle citation : "A long terme, tous les fils d'Adam et d'Eve sont des enfants perdus" (Amin Maalouf).

Note : AAA

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire