mardi 29 décembre 2015

Le dérèglement du monde d'Amin Maalouf

Geopolitics for dummies
Le dérèglement du monde d'Amin Maalouf (Livre de poche, 315 pages, 2009)

Incipit :
Nous sommes entrés dans le nouveau siècle sans boussole.
Dès les tout premiers mois, des évènements inquiétants se produisent, qui donnent à penser que le monde connait un dérèglement majeur, et dans plusieurs domaines à la fois - dérèglement intellectuel, dérèglement financier, dérèglement climatique, dérèglement géopolitique, dérèglement éthique.
Amin Maalouf, dans Les identités meurtrières, se concentrait sur la notion d'identité, multiples, et dont une, selon les influences extérieures, pouvait ressortir plus fort voire se radicaliser. Il proposait un "code de conduite" pour le bénéfice de tous. Bien sûr je simplifie mais c'est l'idée.
L'encre du savant vaut mieux que le sang du martyr.
Ici il prend du recul et analyse plus globalement le monde. De son statut d'émigré/immigré, ayant le pied dans deux "mondes", il est plus à même de ressentir ses désordres présents (identités, terrorisme islamiste, crise des subprimes, etc), d'autant qu'il se passionne pour l'Histoire et démêle pour nous les grandes lignes de fractures. Ne pas y voir pour autant Le choc des civilisations d'Huntington, il explique d'ailleurs pourquoi ce livre serait néfaste pour écrire l'avenir. Un ouvrage anxiogène comme l'a été pour moi Collapse de Jared Diamond (Effondrement en français), non par ses analyses sur les civilisations passées mais par extension sur la notre (vers la fin de l'ouvrage), cependant le livre de Maalouf  tente d'apporter matière à avoir un avenir meilleur.
Cherchez le savoir, jusqu'en Chine s'il le faut.
Ce livre m'a beaucoup apporté en particulier sur l'histoire du monde arabe, sur l'analyse historique, sur les erreurs à long termes des uns et des autres. Parfois ce qui parait bien dans l'immédiat se révèle désastreux. Il estime qu'il faut rénover notre façon de penser, d'aborder les problèmes et espère une nouvelle humanité naissante. Idéaliste, je ne peux qu'être d'accord avec lui, mais ce projet est ambitieux et pour moi il est peu probable qu'il advienne. Mais ce n'est pas une raison pour baisser les bras. Lisez ce livre, offrez le autour de vous, discutez-en. D'une lucidité et d'une sincérité touchante, il explique les influences réciproques entre les peuples et les textes sacrés. Tout est sujet à interprétation, selon l'époque. C'est d'une discussion sans fin, la position par rapport aux textes sacrés évoluant selon les tensions. Ce qui veut aussi dire que tout est possible, dans un sens mais aussi dans l'autre. A nous tous d'aller vers le sens d'une fraternité. Ou alors ce sera le chaos.
Le monde ne se maintient que par le souffle des enfants qui étudient.
J'estimais que la déchéance de nationalité pour les binationaux convaincus de terrorisme était une mauvaise idée. Improductive envers les terroristes potentiels, un très mauvais signal, fût-il symbolique, envers les nombreux bi-nationaux. Surtout une tendance à la crispation, au repli sur soi, à la réaction agressive inutile, dénoncés par Amin Maalouf aussi bien dans Les identités meurtrières que dans ce livre. Dans ce dernier il insistait sur l'ouverture vers l'autre au travers l'étude des langues (entre autre). Ici il voit encore plus large, c'est sur la culture, connaitre l'autre intimement (Je simplifie, lire son livre). Et hier sur France Inter dans l'émission Vous avez dit classique ? invité Jérôme Clément, écrivain, ne disait pas autre chose sur la culture, c'est vers 46' de l'émission. Il va d'ailleurs sortir un livre sur le sujet de la culture : L'urgence culturelle chez Grasset. C'est aussi pour toutes ces raisons pourquoi le Front National (cf. La Présidente) n'est pas la bonne réponse.
Étudiez, du berceau jusqu'à la tombe.
Un livre à lire d'urgence. Très bonne idée la couverture. Faire l’œuf (repli), fragilité, naissance, fécondation, espoir, se fendille, arghhhhh ... trop tard.

Note : AAAAAA

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire