lundi 21 décembre 2015

Orwell ou l'horreur de la politique de Simon Leys

Unchain my heart, baby, set me free
Orwell ou l'horreur de la politique de Simon Leys (Fammarion, Champs essais, 2006, 104 pages)

Incipit :
On a peine à croire qu'il y a déjà trente-quatre ans qu'Orwell dort dans son petit cimetière campagnard. Ce mort continue à nous parler avec plus de force et de clarté que la plupart des commentateurs et politiciens dont nous pouvons lire la prose dans le journal de ce matin.

Initialement un essai publié en 1984 (oui, Orwell est décédé depuis bien plus de trente-quatre ans, mort de tuberculose en 1950 à l'âge de 46 ans) puis réédité avec moult notes de bas de pages. Cet essai brosse un portrait d'Eric Blair, s'inspirant ou faisant référence aux divers ouvrages (dont la biographie de Crick) et documents divers, dont des courriers. On peut voir cet essai comme une bonne introduction sur Orwell. A la fin de l'ouvrage des extraits de passages marquants de son œuvre et enfin une rapide analyse de la prétendue liste noire où Orwell aurait été une balance.

Je comptais, un jour, lire la biographie d'Orwell, cet essai m'a convaincu aussi bien par ce qu'il dit (les grandes lignes de la vie d'Orwell) que par ce qu'il ne dit pas (mais qu'il est possible de trouver dans les références citées). Les textes que j'ai lu récemment dans Why I write en particulier le Lion et la Licorne, qui se trouve être son manifeste politique, prennent une toute autre ampleur.

Une excellente introduction sur cet homme singulier. Il me reste à lire sa biographie maintenant !

Note : AAAA

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire