mercredi 23 mars 2016

CIEL 1.0 L'hiver des machines de Johan Heliot

TRON 3.0
CIEL 1.0 L'hiver des machines de Johan Heliot (Gulf Stream éditeur, 2014, 242 pages)

Incipit :
Le CIEL n'était plus vide.
A l'aube des années 2030, une forme d'intelligence nouvelle régnait sur les espaces infinis du Central d'Informations et d’Échanges Libres.
Le vieil Internet avait été relégué au magasin des antiquités après une trentaine d'années de bons et loyaux services. Son remplaçant l'avait avalé et digéré sans effort.

Une Intelligence Artificielle a pris le contrôle d'Internet dans un but idéologique écologique assez clair.  On suit divers membres d'une même famille subissant cette dictature d'un ordre nouveau.

Je passerais sur les approximations techniques ou historiques. Par exemple la date communément admise pour la naissance d'Internet est 1983. En 2030 Internet aurait donc bien plus de 30 ans de bons et loyaux services. Et puis Internet c'est une interconnexion de réseau, sur lequel s'appuie CIEL, difficile de dire qu'il "disparait" ou que c'est une antiquité, car il a déjà énormément évolué (protocoles mais aussi technologie des tuyaux). Mais bon ce sont des détails. A noter que l'auteur est français. Donc le livre aussi, ce n'est pas une traduction. Pourquoi je dis cela ? car le réseau CIEL donne en anglais Skynet ... qui devrait évoquer un réseau bien connu ... en tout cas pour ceux qui ont vue la série des Terminators. Et je ne crois pas au hasard, un clin d’œil amusant en tout cas.

Une histoire bien menée et à suivre. Je suis très tenté par la suite. Me rappelle entre autre la série Daemon et Freedom de Daniel Suarez qui part d'un postulat assez similaire en poussant l'aspect technique/technologique assez loin (google glass, imprimante 3D, mondes virtuels, réalité augmentée, jeux vidéos massivement multi-joueur, robotique, porte dérobée, trous de sécurité, troisième révolution industrielle de Jeremy Rifkins, etc.). Outre les aspects écolo (pollution, réchauffement climatique etc), il y a l'aspect politique, la planification rationnelle, et la survie dans un monde rendu hostile car extrêmement dépendant de l'électricité, un SPOF (Single Point Of Failure) de nos sociétés. On s'en rend assez vite compte lors d'une petite panne électrique, imaginez qu'elle dure ... et/ou qu'elle soit contrôlé par une dictature ... Belle parabole sur la dictature du numérique et tous ses gadgets qui, à la moindre panne électrique, sont rendu inopérants, mais aussi tous les services de l'état, colosse aux pieds d'argile. D'ailleurs la série américaine CSI Cyber explore aussi, à sa manière, la société technique dans laquelle nous vivons. A une époque où des voitures sans pilotes sont homologuées et où AlphaGo bat Lee Sedol, ce livre tombe à pic.

Bref, un roman qui pose de bonnes questions sur un nombre de sujets assez large, bien adapté au public jeunesse auquel il s'adresse. Les adultes pourront aussi en profiter. Je compte lire la suite dès que possible !! La faute aussi au Salon du Livre jeunesse de Beaugency, le budget a été attribué à ma fille, mais je me suis laissé tenté par ce livre (je sais, aucune volonté).

Note : AAAA

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire