lundi 4 avril 2016

ChatBot le Robot de Pascal Chabot

Robby the Robot
ChatBot le Robot. Drame philosophique en quatre questions et cinq actes de Pascal Chabot (puf, 69 pages, 2016)

Incipit :
Des robots ont joué aux échecs, et ils ont gagné. Des intelligences artificielles ont été programmées pour lire les émotions sur le visage d'inconnus, pour prendre des décisions sur les marchés financiers, pour générer des diagnostiques médicaux et pour raisonner selon le sens commun. Souvent, elles ont réussi au-delà même des espérances de leurs concepteurs.
Nous sommes en 2025. Des chercheurs ont créé un chatbot (intelligence artificielle qui interagit avec l'humain au travers du langage) et lui ont fait apprendre la philosophie. Ils demandent à un parterre de philosophe de valider que ce chatbot est un philosophe. Qu'il sait penser, réfléchir etc.

Des robots ont joué au Go, et ils ont gagné. Voilà ce qui aurait pu être ajouté à l'incipit. Voir la défaite historique de Lee Sedol récemment dans les médias.

Longtemps pour déterminer si une I.A. (Intelligence Artificielle) était douée d'intelligence, on se basait sur le Test de Turing. Certains estiment que ce test est déjà dépassé ou insuffisant (ok mais on fait comment alors ?). Déjà loin le temps des thrillers, des romans d'anticipation, de l'imaginaire avec des I.A. comme le livre Vol avec effraction douce (les systèmes experts !) de Bernard Lenteric ou d'histoires de robots, encore machines, exterminant les humains (The Terminator) très déterministes et mécaniques dans leurs actions. Bien que plus récemment il y a eu CIEL 1.0 (et sa suite) ou encore Daemon / Freedom de Suarez beaucoup plus proche de l'intelligence au sens humain du terme. Place maintenant aux applications concrètes, des chatbots comme Siri (Apple) ou récemment Tay (Microsoft) de plus en plus bluffant. Et certains dorénavant de s'inquiéter de ces I.A.s, comme l'ancien PDG de Microsoft, Bill Gates, qui, après avoir inondé la planète de ses programmes, s'inquiète maintenant de leurs effets.

Ce livre, sous l'angle de la philosophie, s'interroge sur le dernier pan qui reste à conquérir, l'essence de l'humanité (la pensée, la conscience, la morale ?). ChatBot, le Robot, un chatbot philosophe, subit des interrogations, comme à l'école, et même un test de Turing à la fin (les dialogues étant chers aux philosophes). On notera au passage que ChatBot, à une lettre près, est le nom de l'auteur, on dirait que c'était prédestiné !! Si cela se trouve M. Chabot est une Intelligence Artificielle ayant écrit ce livre et nous préparant à son règne ...

Les textes sont ciselés, clairs, vont à l'essentiel en posant des questions fondamentales. Les réponses sont à la hauteur des questions. Je trouve ce livre brillant à plusieurs points de vue et ne peux que vous le recommander chaudement. Notamment l'inquiétude sur l'usage de telles intelligences. Comme tout pouvoir, un abus est toujours possible. Et l'intelligence est un pouvoir. Bref, un vrai livre de philosophie ! Après l'humain, l'animal et le Divin, l'artificiel ? Une nouvelle humanité ? La fin de l'humanité ? Indice : il y a le mot drame dans le sous-titre.

Seul (petit) bémol, à nouveau la consternante confusion entre programmateur et programmeur, qui n'est pas faite tout au long du livre, juste quelques fois.

La représentation en pièce de théâtre m'intéresserait beaucoup ! Elle a été adaptée et a été représentée au moins une fois. En tout cas Chabot l'artiste, ou devrais-je dire Chatbot l'artiste !


Note : AAAAA

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire