dimanche 17 avril 2016

Le Maître du Haut-Château de Philip K. Dick

Le Mythe du XXème siècle
Le Maître du Haut-Château de Philip K. Dick (J'ai Lu, 342 pages sans le suppléments)

Incipit :
M. R. Childan avait beau scruter son courrier avec anxiété depuis une semaine, le précieux colis en provenance des Rocheuses n'arrivait pas. Lorsqu'il ouvrit son magasin, le vendredi matin, seules quelques lettres l'attendaient à l'intérieur devant sa porte.
Un livre étonnant, qui réécrit l'Histoire, les forces de l'Axe ayant gagné la guerre. Le monde a été partagé mais pas selon les règles de Yalta. Les États-Unis, par exemple, sont divisés entre zone neutre, le Troisième Reich et le Japon Impérial. Une jeune femme, Julianna, s'intéresse à l'auteur d'un livre qui décrit un monde alternatif où les Alliés ont gagnés. Un complot pour la domination du monde est aussi à l’œuvre.

Un livre particulièrement riche, d'autant que cette période de l'Histoire m'intéresse, Prix Hugo 1963, utilisant à bon escient la vraie histoire du nazisme (personnages, éléments historiques) pour en faire une dystopie dérangeante. Ce livre transpire de spiritualité, Jung en a fait une préface dans une autre édition, notamment le Tao et le livre des mutations (Le Yi King). Outre que ce dernier est utilisé comme Oracle par plusieurs personnages, il l'a été également par l'auteur pour décider de certaines situations. Par une mise en abyme on apprend que l'auteur du livre interdit dans l'histoire, Le poids de la sauterelle, l'a également été. Le monde est chaotique et l'humain cherche à le décoder par divers outils, mais le faux s'en mêle et rend la tâche plus difficile. Faux sentiments, apparences trompeuses, manipulations, copie d'objets d'Art, reproductions d'objets antiques ou de collections, jusqu' à la manipulation de l'Histoire elle-même.

Cette édition J'ai lu est excellente, qualité de la traduction et suppléments, une exégèse du livre et surtout la suite, inachevée, du Maître du Haut-Château, deux chapitres seulement et un lien audio pour les autres idées que Dick n'a jamais pu mettre en œuvre.

Pour ceux intéressé par Dick, Emmanuel Carrère en a écrit la biographie, Je suis vivant et vous êtes morts, il en parle aussi dans son dernier recueil d'article Il est avantageux d'avoir où aller.

TV show
Ce livre a inspiré une série télévisuelle, pour l'instant une saison, produite par Amazon. Une excellente série, qui recrée bien l'environnement oppressant et pourtant familier. Elle sait prendre son temps pour introduire les personnages. Des modifications mineures, sur les liens entre les personnages ou leur statut (Julianna est pratiquante d’Aïkido et non professeur de judo, elle est aussi encore avec son mari) et majeures, comme par exemple l'existence d'un réseau de résistance ou le remplacement du livre interdit par des bandes de films d'archives (celles que nous connaissons sur la victoire Alliée). D'autres points majeurs mais là je ne dirais rien car c'est un changement très important qui va vous surprendre.

Un excellent roman qui pose beaucoup de question idéologiques, philosophique voire métaphysiques.

Note : AAAAA

Écrit en écoutant l'album Valtari de Sigur Ros.
Question pour Tintinophile : dans quel album apparait pour la première fois Tryphon Tournesol ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire