dimanche 8 mai 2016

La bande dessinée de Bastien Vivès

Être ou ne pas être
La bande dessinée de Bastien Vivès (Shampooing, 192 pages, 2013) et aussi Le jeu vidéo et La Blogosphère du même auteur.

Je viens de découvrir cet auteur de BD, Bastien Vivès, un auteur talentueux, aux multiples facettes, à l'humour corrosif, non conformiste, sarcastique, ironique, trash parfois, provocateur, décalé, pas pour les bonnes sœurs en somme. Un dessin expressif, avec quelques traits et taches  il campe de suite une scène qui vous met immédiatement dans le contexte (trop fort !!!). Des dialogues et textes travaillés qui se moquent des milieux soit de la BD (comme ici) mais aussi de la Famille, de l'Amour, de la Guerre etc. et qui font mouchent à tout coup. Provenant de la blogosphère BD il en brocarde les travers (entre autre bosser gratuitement, heureusement il a fini par être publié !).

Les autres thèmes abordés, comme les jeux vidéos, m'ont fait bien marrer, on retrouve bien les travers des gamers. Cela me rappelle une anecdote, il n'y a pas longtemps je parlais jeux vidéos, disant que j'avais pas mal joué et un gamin, 16 ans max, me demande des précisions, je donne quelques infos
X+Y->->O

Les chats aiment la Macro (photo)
(j'ai joué à environ 250 jeux sur 360), et là il me sort qu'il a trois consoles et qu'il a joué à bien plus de jeux ... et me dit "Amateur". Bon je n'ai pas insisté, j'ai joué pendant à peu près 30 ans, j'ai un Gamerscore sur 360 assez élevé (pas loin de 75 000 il y a deux ans), bref il y a un décalage assez tordant entre sa remarque et la réalité, mais assez typique de certains milieux comme celui des gamers (à peu près du niveau "moi j'ai la plus grosse") mais pas seulement. Une autre fois c'était un gars d'à peine 20 ans qui essayait de démontrer la supériorité du PC sur la console, oui la pseudo guerre consoleux et pcistes, il a au moins 20 ans de retard le garçon, sent le réchauffé son discours, et le plus drôle est qu'il n'en a même pas conscience, engoncé dans ses certitudes toutes neuves, à peine déballées mais périmées depuis au moins 20 ans. Cela pourrait très bien se retrouver dans le blog de Bastien Vivès.On retrouve souvent Margaux Motin, que j'aime beaucoup aussi (c'est mon côté fille), dans l’œuvre de Bastien, et c'est tordant.

Mais revenons à Bastien, il arrive à trouver des situations assez désopilantes et y apporte un regard plutôt neuf (et décomplexé). Âmes sensibles, psycho-rigides, s'abstenir. Il me reste à lire l'Armée et la Famille. Le plus intéressant est que Bastien Vivès a plusieurs styles de dessin et qu'il a déjà à son actif plein d'autres d'ouvrages ... auxquels je vais m'intéresser de ce pas, surtout Le goût du chlore qu'il n'arrête pas de citer (pour s'en moquer en général).


Note : AAAA

Écrit en écoutant des morceaux de musique de la série Sense8 (des sœurs Wachowski) entre autre Mad World de Marius Furche ou Kettering de The Antlers.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire