jeudi 16 juin 2016

Le signe des quatre de Conan Doyle

Brain Power
Le signe des quatre de Conan Doyle (Michel Laffont, pages, 151-292, 1956)

Incipit :
Sherlock Holmes prit la bouteille au coin de la cheminée, puis sortit la seringue  hypodermique de son étui de cuir. Ses longs doigts pâles et nerveux préparèrent l'aiguille avant de relever la manche gauche de sa chemise.
 Nouvelle assez longue aussi qui suit Étude en rouge.  Doyle y développe son personnage et en particulier son addiction à la cocaïne, solution à 7% (et parfois la morphine). Cette fois au lieu de partir dans la conquête de l'ouest on part en Inde. Un vrai récit d'aventures, avec moult rebondissements. Un vrai plaisir de relire les aventures d'Holmes.

Note : AAAA


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire