mercredi 1 juin 2016

REVER de Franck Thilliez

Votre pire cauchemar ...
REVER de Franck Thilliez (fleuvenoir, 596 pages, 2016)

Incipit :
D'une main tremblante, Abigaël Durnan sortit une Marlboro de son paquet et la planta entre ses lèvres. Le déclic provoqué par le briquet Zippo monopolisa son attention. Elle ne fumait pas, mais elle avait appris à voir, écouter, sentir comme nul autre, et cette fois encore, chaque détail de son environnement revêtait son importance.

Une psychologue, atteinte de problème du sommeil, et qui aide la criminelle à poursuivre un serial-killer, se retrouve dans un accident où elle perd son père et sa fille. Mais cet incident n'est peut-être pas totalement étranger à l'enquête qu'elle mène auprès des gendarmes.

Bon il ne faut pas trop en dire, après tout c'est un thriller et qu'attends-t-on d'un thriller ? de l'inquiétude, de la frustration, l'envie d'avancer et de savoir, des retournements de situation et coups de théâtre, du suspens, des situations trèèèès tendues, l'empathie pour le héro ou l'héroïne, une histoire à 100 à l'heure, être déstabilisé aussi ? sur tout ces points, une fois de plus, Franck Thilliez réussit totalement. Avec en prime une (petite) énigme à résoudre en fin de livre. Énigme que j'ai résolu dans les formes (la solution est dans le livre, mais j'ai tenté (réflexe) au départ d'analyser le code de la page avec le debugger intégré de mon navigateur, mais voilà ce n'est pas client-side, c'est un POST et le javascript ne contient pas la solution, ha ha) ce qui m'a permis de lire le chapitre manquant et le bonus des chapitres pour les lire dans l'ordre chronologique.

J'ai été très content de trouver quelques easter eggs dans le code littéraire, par exemple le nom de Xavier Illinois, si vous prenez ses initiales (première du prénom et les trois du nom) cela donne XIll !!! Coïncidence ??? Je ne crois pas. Une couverture attrayante, avec un ambigramme comme titre, avec un léger relief, avec un contenu à la hauteur de mes espérances, un page turner que j'ai dévoré en deux jours. En plus on y apprend une foule de chose sur le sommeil, et des termes comme hypnagogique. Les références à Inception ou autres m'ont aussi bien plus. Bref un thriller excellent qui ravira les fans, j'en suis persuadé. J'ai noté un peu d'autodérision dans l'ouvrage sur les auteurs de thriller, peut-être pour l'auteur une manière ironique de répondre à ses détracteurs (s'il en a, je n'ai pas vérifié, quant à moi je suis fan à 100% !!!). Autre aspect amusant, qu'il dise qu'un écrivain qui écrive des histoires horreurs (c'est le cas d'un des personnages) doit pas être bien net dans sa tête, ha ha ha ... Un bon moment passé avec Abigaël et à m'inquiéter pour elle. Et le jeu de piste à la fin c'est génial !! Je suis prêt à décrypter un code s'il le faut !! Ou alors un poster avec un message caché ? Houla calme toi, tout va bien. La construction "aléatoire" des chapitres provoquent une légère confusion chez le lecteur (bon, ok, chez moi), ce qui est assez raccord avec l'état d'Abigaël, donc une excellente idée (qu'elle est bonne).

Merci M. Thillier pour ce thriller de bonne facture ! ! J'espère avoir l'occasion de vous croiser de nouveau, sinon à dans un an pour votre prochain !

Note : AAAAA

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire