samedi 13 août 2016

Introduction à l'Ethnologie et à l'Anthropologie de Jean Copans

Introduction à l’Ethnologie et à l'Anthropologie 3ème édition de Jean Copans (Armand Colin, 128 pages, 2016)

Incipit :
Pourquoi l'ethnologie et l'anthropologie ? Pourquoi existe-t-il plusieurs disciplines, apparemment très distinctes, pour étudier et expliquer la vie des hommes et des femmes en société ? On conçoit que facilement que la vie des générations décédées demande des méthodes et un état d'esprit particulier : l'histoire. On comprend également que les relations aux espaces et aux milieux à la fois naturels et humains fassent l'objet d'une préoccupation scientifique : la géographie.

Suite à mes lectures sur la psychologie, il y avait des liens vers l'ethnographie ou l'anthropologie. Il y en avait aussi avec la linguistique, prévu dans mes lectures, et cela tombe bien car c'est une des matières de l'anthropologie. Comme quoi tout est plus ou moins lié. Bref, je souhaitais en savoir plus sur ces branches des sciences humaines. Un livre d'introduction, plutôt bien noté sur les sites en lignes, et j'ai donc choisi ce livret. Certes il n'y a pas énormément de pages mais c'est écrit petit, lisible, mais petit quand même.

On sent que l'auteur maitrise son sujet, langage soutenu, parfois un peu pédant ce qui nuit, à mon sens, à l'aspect pédagogique que je souhaitais. Néanmoins il présente les tenants et aboutissants de ces deux domaines dont l'un, l'anthropologie, englobe l'autre, l'ethnographie. Il insiste sur l'évolution de ces domaines, leurs contradictions, leurs biais, et comment, à notre époque moderne, ces deux domaines peuvent encore apporter quelque chose. Une introduction dense, avec beaucoup de références, une vrai interrogations et une vraie critique de fond de ces sciences de l'homme. Donc plutôt satisfait de cette lecture pas toujours aisée. Me donne même envie d'en savoir plus, mais il me faudra attendre ... Je vois maintenant un peu plus clair sur ces deux matières et c'est là le principal, j'apprécie d'autant plus le regard non partisan, situé au dessus et qui s'essaye à une vue globale et de synthèse, qui justifie son statut d'introduction.

A noter quelques erreurs, notamment la carte (p 48-51) sur les grandes enquêtes, et bien pour celle sur les Dogons (Mali), la numéro 9, ce dernier est placé aux états-unis ! C'est curieux pour une troisième éditions. Dans un autre registre, pas à proprement parlé une erreur, p. 55, il parle de la loi de l’œdipe, et pourtant celle-ci n'est pas universelle (je pense l'avoir lu dans 30 notions de psychologie).  Une dernière remarque, cette fois, il parle aussi de la loi de Sapir-whorf (p. 90) qui se trouve également dans 30 notions de psychologie et comme c'est la raison de ma lecture d'un livre sur l'ethnographie/anthropologie la boucle est bouclée !

Note : AAAA

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire