samedi 12 novembre 2016

Le Jourde & Naulleau Entreprise de nuisance littéraire

Le Jourde & Naulleau Entreprise de nuisance littéraire, version aggravée du Lagarde & Michard de Jourde & Naulleau (Point, 398 pages, 2015)

Incipit :
Nous allons vous parler d'un temps que les moins de quatre fois vingt an ne peuvent pas connaître. Que les autres poussent à fond le volume de leur Sonotone et veuille bien se souvenir de ce mot : la littérature.

En fait je l'avais déjà lu ... mais bon celui-là c'est la version actualisée avec plus d'impostures, plus de tête de turcs. J'avoue je trouve cela assez drôle, pas tant les écrits que les exercices associés ou quelques notes caustiques de bas de page.

Pour la plupart de ceux visés, je ne es ai pas lu, je n'ai donc que des exemples, parfois affligeants il faut bien le reconnaitre. Cela donne une idée d'une certaine exigeance, d'une certaine critique de style. Les écrivains ne sont pas non plus parfaits, je me rappalle qu'en lisant Les mots de Jeau-Paul Sartre, à quel point je le trouvais imbu de lui-même, arrogant, puant d'orgueil. Mais peut-on en conclure que le livre n'est pas intéressant pour autant ? Non, ce sont deux choses différentes. Mais voilà il y a l'auto-fiction (j'attends le jour du Salon de l'Auto-fiction), si en plus c'est écrit comme c'est parlé, très court, en racontant à peu près tout et n'importe quoi qui se passe de sa journée avec un intérêt assez limité, cela donne Christine Angot (J'ai essayé de lire, deux fois, je trouve cela complètement nul, sujet nul, style nul) ou Marie Darrieusscq (J'ai tenté Truismes, je suis tombé des nues, c'est quoi cette daube ?) Maintenant je ne suis pas expert, loin de là, j'ai essayé dernièrement de lire le dernier Prix Goncourt, Chanson Douce, et même si le premier chapitre est bien construit avec une dramatisation évidente, le style est plat, la famille banale à pleurer, avec des problèmes d'une platitude ennuyeuse à mourir. Cela va peut-être marcher car l'intrigue joue sur une angoisse qu'a connu beaucoup de parent, la recherche d'une nounou fiable.  Puis j'ai tenté Babylone de Yasmina Reza (j'avais bien aimé Art et Le Dieu du Carnage). Pareil, j'accroche pas. Mince qu'est-ce qu'il m'arrive ? Un petit passage à vide ou alors je deviens blasé ????

Bon revenons à Jourde & Naulleau. Un traité humoristique de style, avec un léger soupçon de mauvaise foi, et même si on peut ne pas être d'accord sur tout, il y a tout de même quelques points bien sentis qui font mouche. Avec les pastiches, une autre manière amusante de s'intéresser à notre époque en littérature, le travers de certains auteurs ou plutôt de certaines de leurs "œuvres". Plus d'un exercice (et encore plus leur correction) sont même parfois hilarants ! Vous y trouverez Olivier Adam, Christine Angot, François Bégaudeau, Emmanuelle Bernheim, Patrick Besson, Madelaine Chapsal, Christophe Conte, Marie Darrieusecq, Alexandre Jardin, Anna Gavalda, Yannick Haenel, Philippe Labro, Camille Laurens, Benrnard-Henri Lévy, Marc Levy, Philippe Sollers, Dominique de Villepin, Florian Zeller.

Note : AAAA

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire