samedi 12 novembre 2016

Psychologie cognitive Manuel visuels de Licence d'Alain Lieury

Psychologie cognitive Manuel visuels de Licence d'Alain Lieury 4ème édition (Dunod, 427 pages, 2015)

Après Psychologie du développement, Psychologie clinique et psychopathologie, voici dans la collection Manuel visuel de chez Dunod : Psychologie cognitive !!! Hip hip hip !

Pour les remarques générales, ce sont sensiblement les même : pas de glossaire, certains mots non définis. Là je remarque une fois de plus qu'il est indiqué comment faire une recherche web : mettre deux mots de recherche, par exemple Phineas Cage (p. 369). Ah ouais quand même ... c'est tout de même un manuel de niveau licence, vu que ma fille de 15 ans sait depuis un paquet d'année faire des recherche web, je suis surpris du niveau de ce genre de conseil pour des BAC+1. Oui je crois que j'ai envie de râler en ce moment. Doit être lié à une élection récente.

Plus surprenant est page 391, sur l'expérience de Milgram, l'expérimentateur est en "blouse blanche"(c'est moi qui souligne) : ben non, je commence à être calé sur cette expérience (documentaires sur youtube, biographie de Milgram, je suis en train de lire son livre Obedience to authority, ai vu le film Experimenter). Non il s'agit d'une blouse grise, et il y a de bonnes raisons à cela, on voit le souci du détail de Milgram et les détails, en psychologie sociale (pour ne pas dire ailleurs), c'est primordial. S'ensuit dans le même paragraphe un acteur qui "mime la douleur" (c'est moi qui souligne). Encore une approximation. Le sujet dans le protocole de base (il y a eu des variantes) ne voit pas la "victime" mais l'entends. Alors, qu'un acteur mime la douleur, n'est pas très pertinent. Encore plus étrange les voltages annoncés dans le paragraphe suivant : "de 2 volts à 4,5 volts" et plus loin "l'intensité du choc varie de 3 à 7" n'indiquant même pas l'unité. Non seulement les valeurs présentées ne correspondent pas à l'expérience (les voltages commencent à 15 volts et progressent de 15 v en 15 v) mais semble en plus confondre l'échelle de 0 à 30 de Milgram (qui n'est pas en volt celle-là). C'est un peu léger, voire manque un peu de sérieux comme présentation, surtout pour une 4ème édition, et m'inquiète sur le reste du livre sur des sujets que je ne maîtrise moins ou pas du tout.

Ceci étant dit ce livre est absolument passionnant, que ce soit sur les sens,  la mémoire (en fait les mémoires), l'apprentissage, le langage, la motivation, les émotions, l'intelligence, la personnalité, chaque partie offre une flopée d'informations sur le fonctionnement de l'être humain et apporte son lot de surprises. A propos de surprise, je suis étonné qu'un chapitre complet ne soit pas proposé pour présenter le cerveau (comme cela a été fait pour l’œil, l'oreille etc) et donnant une fois pour toutes les axes, les zones, le nombre de neurones (enfin un chiffre précis annoncé et une répartition : page 303, car les chiffres d'un livre à l'autre varient sans à chaque fois préciser de quelle partie on parle, cortex, cervelet ?). Difficile de retenir autant d'informations, nécessite un travail important (voir chez Librio Apprendre à apprendre d'André Giordan et Jérôme Sallet).

Il est rappelé et cela de manière argumentée avec des études à l'appuie, que la graphologie et l'astrologie sont des pseudo sciences qui relèvent du charlatanisme. Sachant que la graphologie est très utilisée par les recruteurs français cela laisse songeur. Il est rappelé aussi dans ce livre que les kits mains libres en voiture ont la même influence dangereuse que de prendre son téléphone en conduisant ... cela aussi laisse assez songeur sur les politiques publiques et la prise en compte des recherches. Mais après tout la population est empoisonnée de pesticides (par exemple les pommes) avec l'appui des industriels, la FNSEA et des politiques, alors ...

Un excellent ouvrage, une bonne base de travail, idéal en L1 Pyscho. Donne de bonnes pistes dans une bibliographie assez fournie.

Note : AAAAA

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire