lundi 16 janvier 2017

Armada by Ernest Cline

Armadada sur mon bidet
Armada by Ernest Cline (Arrow Books, 357 pages, 2015)

Incipit :
I was staring out the classroom window and daydreaming of adventure when I spotted the flying saucer.
I blinked and looked again - but it was still out there, a shiny chrome disc zigzaggging around in the sky.
Un ado très bien classé à un jeu vidéo se retrouve recruté par l'armée en vue de défendre ...

Je suis pas trop space opera ou petits hommes verts. En plus le pitch de départ ressemble beaucoup au film The last starfighter ou encore à d'autres classiques du cinéma fantastique ou de science fiction des années 50, 60, 70. Et je ne dirais rien sur le côté tiré par les cheveux d'un tel pitch. Mais voilà, j'ai bien aimé le livre Player One du même Ernest Cline et j'ai voulu lire plus d'ouvrages de cet auteur et ainsi j'ai commandé Armada mais aussi son essai poétique The importance of being Ernest (jeu de mot avec une pièce d'Oscar Wilde elle-même adaptée au cinéma en 2002 avec Colin Firth et Rupert Everett). C'est moins passionnant que l'excellent Player One. Ceci étant dit, j'ai pris tout de même plaisir à lire ce livre, les personnages sont attachants, le lien avec le père assez bien fait (même si très classique), et le message sur l'équilibre de la terreur (M.A.D. : Mutual Assured Destruction), très guerre froide, ainsi que l'ineptie d'une course aux armements, est bien illustré. Quand au fantasme qu'un jeu vidéo permet de s'entrainer à la guerre, il y a encore un peu de chemin, même si l'usage de drones est très actuel. Moins de références années 80 aux jeux vidéos, films etc., me semble-t-il, que dans Player One mais un bon moment tout de même.

Note: AAAA

Addendum ultérieur : incroyable, je regarde l'épisode 3 de la saison 4 de la brillante série Sherlock et devinez quoi ? La pièce de théâtre d'Oscar Wilde, The importance of being  Earnest est citée !!! 20 mn après cet article où je parlais de la pièce (cf. supra le lien) !?!!!! Je pars jouer au loto, je reviens !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire