dimanche 12 février 2017

Lettre aux escrocs de l'Islamophobie de Charb

Lettre aux escrocs de l'Islamophobie qui font le jeu des racistes de Charb (Librio, 66 pages, 2015)

Incipit :
Si tu penses que la critique des religions est l'expression d'un racisme,
Si tu penses qu'«islam» est le nom d'un peuple,
Si tu penses qu'on peut rire de tout sauf de ce qui est sacré pour toi,
Si tu penses que faire condamner les blasphémateurs t'ouvrira les portes du paradis,
Si tu penses que l'humour est incompatible avec l'islam,
Si tu penses qu'un dessin est plus dangereux qu'un drone américain,
Si tu penses que les musulmans sont incapables de comprendre le second degré,
Si tu penses que les athées de gauche font le jeu des fachos et des xénophobes,
Si tu penses qu'une personne née de parents musulmans ne peut être que musulmane,
Si tu penses savoir combien il y a de musulmans en France,
Si tu penses qu'il est essentiel de classer les citoyens selon leur religion,

Un livre salutaire, car les mots sont importants, leur usage l'est tout autant, et pour se comprendre il faut d'abord savoir de quoi on parle. D'autant qu'il est utile de nos jours de réviser les fondamentaux pour lutter dans un monde de confusion dont les média, certains expert et même les artistes sont les relais, parfois par incompétence, par bêtise, par ignorance, par manque de sérieux, par idéologie, par cynisme, par "mettre ici le mot de votre choix". Rarement par intelligence, sens de la nuance et perspective historique.

La déconstruction et et le décryptage sur des bases claires, par un auteur humaniste et idéaliste qui renvoie dos à dos les racistes et anti-racistes fourvoyés afin de mieux comprendre les enjeux. Pas mal non pour un livre de 65 pages ?

L'auteur réexplique son point de vue sur les dessins faussement qualifiés de caricatures, utilisés de manière tronqués pour manipuler et il était primordial de refaire le point car certains sont particulièrement obtus et bouchés.

Sur la liberté d'expression, cela me rappelle un fait assez anecdotique d'un courrier des lecteurs du journal Le Monde où une abonnée était très mécontente car sur la une du journal il y avait une photo montrant un attentat, dans toute son horreur. Or cette dame avait l'habitude de mettre le journal sur sa table basse et ses enfants pouvait voir cette photo. Elle demandait, en toute logique (enfin la sienne), que le journal Le Monde évite de mettre en une ce type ce type de photo. Outre que si on essaye de plaire à tout le monde on ne fait plus rien (je fais court), cette personne ne mesurait pas l'ineptie d'une telle demande. Qu'elle ait de surcroit la bêtise d'écrire au journal Le Monde pour leur demander de changer leur politique éditoriale, là je dis bravo, comme on dit dans le Canard Enchaîné, le mur du çon a été franchi. Soit elle achète Mickey magazine, soit elle met le journal ailleurs, non ? (non pas là, je voulais dire dans son bureau par exemple, ce que vous pouvez être tordu). Alors sur des sujets que traite Charlie Hebdo, avec une ligne satirique, imaginez le bazar !!!! Surtout dans un autre pays, autre culture, écoutant tout les menteurs et manipulateurs que ça arrange bien !!

Un livre court, direct, une bonne base pour discuter sainement de sujets pas toujours simples. Ironiquement deux jours après sa parution Charb était assassiné dans les locaux de Charlie Hebdo, alors que Charb avait une culture, y compris sur l'islam, que ses assassins n'avaient même pas. La bêtise de l'ignorance dans toute sa splendeur.

Note : AAAAA

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire