dimanche 12 février 2017

Toxique de Niko Tackian

Toxique de Niko Tackian (Calman-Lévy, 306 pages, janvier 2017)

Incipit :
Il avait beau fermer les yeux, ça lui bouffait les entrailles depuis toujours. Le froid et la peur. e garçon filait entre les murs gris, sa tignasse épaisse trempée de sueur. Il courait à en perdre haleine, les pieds nus meurtris par du gravier aux arêtes tranchantes. Il ne souvenait plus quand ça avait commencé.

Sur les conseils avisés d'une lectrice passionnée du Club de Lecture La Marguerite, que je remercie au passage, bien que n'ayant pu lui emprunter, une co-lectrice en ayant eu la primeur. Oui, scandaleux, il n'y a pas d'autres mots. J'en bavais d'envie à l'écoute brillante d'un résumé intriguant et surtout que, commencé, on ne lâchait plus (le livre, hein, pas la lectrice). Je confirme : lu en moins d'une journée, commencé en fin de matinée hier, terminé vers 21h (toujours hier vu que je l'ai lu en moins d'une journée. Oui c'est ça la cohérence), entrecoupé de quelques pauses (goûter, une partie de Lego avec mon frère imaginaire, quelques prises de judo avec le chat (comme ça je suis sûr de gagner), la construction d'une tour en pot de yaourt, une virée au ski et quelques parties de Poker Texas Holdem No Limit, pas grand-chose quoi, pas de quoi fouetter un chat, ha bah si, j'ai fait ça aussi, ça détend).

J'aime beaucoup le style qui m'a rappelé que Franck Thilliez allait bientôt sortir son livre annuel. Je pensais que l'auteur était, je sais pas, serbo-croate, en fait pas du tout il est français ! et il connait bien Franck Thilliez, non mais sérieux quoi, sont fait pour s'entendre ces deux lascars. Ils ont travaillé ensemble pour France 2 ! Ah oui, le livre, allez-y c'est bien fait, moins gore que du Thilliez mais tout aussi prenant, l'art du rythme et du suspense. Pour une fois le méchant fait moins dans la barbaque gluante, ok c'est bon quand on manque de fer, mais ça tache, quand même. Un flic au passé compliqué, une copine avec qui cela va pas fort, un suicide pas net, un méchant pas ordinaire, un passé qui remonte, un maître chanteur et à la fin il meurt. Naaaaan je plaisante !!! Ou pas. Bon en tout cas merci pour le conseil les filles, ça valait le coup. Si vous êtes sages je le ramène (le livre, hein, pas le chat) la prochaine fois et je vous le prêterais (oui, toujours le livre).

Note : AAAA

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire