lundi 8 mai 2017

Introduction à Antonio Gramsci de Hoare et Sperber

Pourquoi le castor
s'est-il arraché les testicules


Introduction à Antonio Gramsci de George Hoare et Nathan Sperber (La Découverte, 125 pages, 2013)

Incipit :
C'est dans les termes suivants que le journaliste libéral et anti-fasciste Piero Gobetti décrit, en 1924, son contemporain et ami Antonio Gramsci. Ses traits étaient « travaillés par une volontée exacerbée et inscrits durement dans sa chair, comme sous le coup d'une nécessité inéluctable » ; sa tête  « dominait » un corps chétif et malade ; ses yeux étaient « alertes et vivaces, et pourtant recouvert d'un voile d'amertume ».
Comme le titre l'indique une introduction sur Antonio Gramsci. Une partie retrace sa vie, quant au reste il s'agit d'explorer ses idées. Membre du PCI, militant qui souhaitait s'inscrire dans le mouvement et l'action, il fut rapidement mis "hors service" par Mussolini. Fait prisonnier il en sera réduit à lutter au travers de ses écrits qui ont réussi à succéder à sa disparition. Ses écrits de prison font état d'une pensée révolutionnaire à plus d'un titre. Esprit brillant il fait toujours partie du paysage intellectuel des idées comme l'atteste encore récemment un article de L'Humanité (N°22167 du vendredi 28 au dimanche 30 avril 2017) mais aussi celui qui a inspiré la Nouvelle Droite dont la revue Éléments est toujours le fer de lance.

Cet opuscule est emblématique de l'histoire des idées, avec des concepts à l'époque novateurs, Gramsci est une figure marquante dont s'inspire encore aujourd'hui certains courants. Un livre limpide, clair, édifiant, décrivant avec un esprit synthétique efficace, la vision de Gramsci où certaines idées ou analyses ont encore aujourd'hui, et d'autant plus lors de ces élections mouvementées et surprenantes sur bien des aspects, tout leur intérêt, d'autant plus que j'ai lu ce livre pendant ladite période.

Un livre riche que j'ai trouvé particulièrement intéressant. Il mérite plusieurs relectures pour bien en digérer sa densité. Je remercie les auteurs d'avoir si clairement exposé les idées de Gramsci, de les avoir contextualisés et d'avoir proposés plusieurs angles critiques et d'analyse. Vous aurez aussi la réponse à la question cruciale mis en légende de la photo de couverture ci-dessus à droite.

Note: AAAAA

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire