dimanche 4 juin 2017

Fendre l'armure d'Anna Gavalda

Fendre l'armure d'Anna Gavalda (La dilettante, 285 pages, 2017)

Incipit :
- Arrête, j'te dis. C'est même pas la peine d'insister. 
 J'avais pas du tout envie d'y aller. J'étais crevée, je me sentais moche et en plus, j'étais pas épilée.

Recueil de sept nouvelles, avec différents styles, la première nouvelle est excellente à ce titre, avec un parler jeune très inventif et amusant. Et toutes ces nouvelles, chacune à leur manière, ont su trouver un ou des moments d'émotions qui m'ont touché avec grâce, l'auteur manie avec brio une épée de sentiments purs et porte l'estocade d'un air détaché et serein, nous laissant bienheureux dans l'herbe délicate et parsemée de rosée apprécier ces petits bijoux de tendresse.

Une réussite totale à lire sans modération dans ce monde de brutes. La couverture lacérée, et ce titre, Fendre l'armure, habillent tous deux de leur écrin ces textes touchants où  les personnages, blessés, dévoilent ce qui se cache derrière leur apparence, une armure qu'on se forge, qu'on vous impose parfois et qui se fendille un jour.

Note : AAAA

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire