mercredi 19 juillet 2017

Le dictionnaire amoureux de Tintin d'Albert Algoud

Le dictionnaire amoureux de Tintin d'Albert Algoud (Plon, 800 pages, 2016)

Incipit :
Je venais de m'assoir à ma place dans le Thalys. Après avoir passé la nuit à relire le manuscrit du Dictionnaire amoureux de Tintin, j'étais épuisé mais heureux à l'idée de me rendre à Bruxelles pour discuter de l'ensemble avec Jean-Claude Simoën, initiateur de ce projet exaltant.

Dans la série Dictionnaire amoureux ..., voici celui concernant Tintin, de la part d'un tintinophile assumé et reconnu. C'est l'avis personnel d'Albert Algoud mâtiné de la vie personnelle d'Albert Algoud, et parfois, à l'instar des Dupon{d,t}, il a le melon. Un passionné ad hoc donc, qui comme Haddock peut en avoir quelques traits comme celui de l'injure de haute volée, et d'une certaine manière, comme Lampion, il assure. Mais ce n'est pas l'humilité qui l'étouffe ni la vanité qui l'étrangle. Qu'on en juge, il se dit le seul détenteur d'un document très rare, une affichette fabriquée avec de vrais vignettes d'album de Tintin, pour avouer quelques lignes plus tard qu'il en est l'auteur. A cette aune, moi aussi j'ai des objets extrêmement rares qui feraient baver de jalousie un tintinophile intégriste, un collier de nouille avec le symbole de Kih-oskh dessiné dessus par ma belle-sœur. Impossible non plus de ne pas savoir qu'Albert Algoud, en mercantile avisé, est l'auteur du Haddock illustré, tant il en fait une publicité éhontée au fil des 800 pages (Cité au moins cinq fois, après j'en ai perdu le décompte). Faire le recensement des jurons d'Haddock et en proposer une définition du dico, ce n'est pas l'ouvrage du siècle non plus. Il se permet quelques erreurs , comme par exemple à l'entrée Wronzoff, je le cite : "../.. un des hommes de main du docteur Müller porte un nom russe, Wronzoff" (c'est moi qui souligne). C'est tout  à fait incorrect, Müller indiquant clairement (Île, 51, 4) qu'il n'est pas le chef de la bande et que d'autre vignettes portent à croire qu'au contraire c'est bien Wronzoff qui dirige et n'est donc pas un homme de main de Müller. Je vous laisse déceler les autres erreurs factuelles de cet ouvrage, cela vous fera de l'exercice. Albert Algoud, citant Le matin des magiciens est catégorique, pas de racines occultes au nazisme. J'ai pu lire plusieurs ouvrages qui disent et apportent des éléments de preuve du contraire. Je ne parlerais pas des auto-citations au travers de lettres élogieuses. A ce stade vous pourriez penser qu'il s'agit de l'ouvrage Le dictionnaire amoureux de moi-même d'Albert Algoud (Pas étonnant que sur la couverture son nom soit juste en dessous de la photo de Tintin donnant l'impression d'un livre sur Albert Algoud écrit par Tintin, ce dernier amoureux du premier ...). Pas tout à fait faux, mais pas vrai non plus tant il propose une compilation dense sur l’œuvre d'Hergé et comme j'ai trouvé particulièrement passionnant de m'y plonger (au delta près de l'égo surdimensionné de l'auteur qui en devient étouffant dans quelques passages). Je reconnais à Albert Algoud une écriture acérée, vivante, cultivée et ayant souvent de l'humour. J'y ai aussi découvert et parfois redécouvert beaucoup d'éléments. Sur l'entrée Vétilles j'y ajouterais bien la mienne, que je n'ai à ce jour jamais lu ailleurs (mais il semble qu'il existe 400 ouvrages sur l’œuvre d'Hergé, alors ...), c'est le nombre erroné de rire de Carreidas. Ce dernier (714, 9, 6) dit "../.. ça fait la troisième fois que ris aujourd'hui), Or il en est à son quatrième rire (714, 4, 10), (714, 5, 4), (714, 7, 9), (714, 9, 3). Voilà ma (très petite) pierre à l'édifice. Qu'il se trompe sur ce point, ajouté à sa personnalité de radin, menteur etc. n'est peut-être pas anodin.

Un livre digne de figurer dans toute bibliothèque de Tintinophile à côté des ouvrages de Benoit Peeters et autres passionnés de cette œuvre d'Hergé. Ce n'est pas un hasard si, étudiant d'autres langues, ce soit Tintin qui ait mes faveurs (La Templo de l'Suno, Tinĉjo en Tibeto, La nigra insulo) et d'ailleurs Albert Algoud m'a incité à découvrir d'autres langues comme le Polynésien ! Peut-être vais-je reprendre Le dictionnaire des nombres dans Tintin, que j'avais commencé, pensant recenser tous les nombres qui apparaissent dans les albums (N° tél, immatriculations de bateaux, autos etc, adresses, dates etc) ...

Note : AAAAA

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire