mardi 25 juillet 2017

Que sais-je ? Le Grand Orient de France d'Alain Bauer et Edouard Boeglin

Pour ne pas patauger dans la GADLU
Que sais-je ? Le Grand Orient de France d'Alain Bauer et Édouard Boeglin (QSJ n°3607, 125 pages, édition de 2002)

Adolescent je m'imaginais lire tous les Que Sais-Je ? Hummmm ... oui déjà prétentieux, si jeune ... Je doute que cela soit le cas un jour. Ceci étant dit j'en ai un paquet, les achetant dès que j'en trouvais en vide-grenier. Je me suis calmé, il n'y a pas assez de place à la maison. J'attends de déménager dans un loft de 800 m2. Ah oui pourquoi un QSJ sur Le Grand Orient de France, loge maçonnique, me demanderez-vous ? A cause de Tintin. A mon temps perdu j'aime bien étudier Tintin ainsi que les ouvrages sur le petit reporter (Dernièrement Le dictionnaire amoureux de Tintin). J'ai d'ailleurs bientôt terminé Le monde inconnu d'Hergé de Bertrand Portevin, qui fait une analyse de contenu de l'album Vol 714 pour Sydney sous l'angle de l'alchimie, de l'ésotérisme et des Franc-maçons. J'ai d'ailleurs sous le boisseau un QSJ d'Alchimie et un QSJ d'Ésotérisme à lire ... sans parler du livre de Berger et Pauwels, Le matin des magiciens. Donc pour me préparer à cette exégèse particulière de Tintin, j'ai lu un livre sur le GOF. Voilà. Donc plutôt la faute à Portevin qu'à Tintin, quoique ... En fait j'aurais du plutôt lire les QSJ de l'Alchimie ou de l’Ésotérisme mais bon, si j'ai un peu de temps avant la reprise du travail ...

Alors ce QSJ sur l'histoire du Grand Orient de France est plutôt pas mal. Il n'élude pas les aléas historique (1789), les implications voire compromissions avec le pouvoir (Napoléon), les difficultés d'entente entre les loges (différentes obédiences, la loge d'Angleterre etc), le point d'achoppement sur le fait de devoir absolument (ou pas) croire en Dieu, la mixité (ou pas), les différentes rites pour y entrer etc. mais fait le distinguo entre les fondamentaux de la Franc-maçonnerie d'une part et la libre pensée des frères d'autres part, et que parfois il ne faut pas confondre les deux, certains frères ne s'étant pas illustrés convenablement. Il offre aussi un éclairage sur ce qu'est la Franc-maçonnerie, loin de l'esprit complotiste de certains ou de récupération politique des autres, mais assumant son rôle d'influence sur les idées, peut-être à relativiser avec les milliers de lobbyistes qui pèsent de tout leur poids sur les élus de Bruxelles. Donc dans l'ensemble plutôt honnête et équilibré (pour ce que j'en sais). Décidément Tintin m'emmène sur des chemins intéressants ...

Note : AAAAA

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire