dimanche 6 août 2017

Conjuration Casanova de Giacometti et Ravenne

Auribus teneo lupum
Conjuration Casanova de Giacometti et Ravenne (Pocket, 480 pages, 2011)

Incipit :
Sicile,
Abbaye de Thélème,
15 mars 2006

Thomas lui glissa le petit mot juste avant de passer à table. Sa main s’attarda quelques secondes dans la sienne, le temps d’éprouver ce petit pincement au cœur. Un sourire furtif, un regard dérobé et il s’éloigna. Elle le vit rejoindre, à pas rapides, le groupe qui s’attablait dans la salle d’honneur de l’Abbaye.
Anaïs déplia le bout de papier froissé.
Je t’aime. Nous partons ensemble.
Elle resta figée. Ce foutu Irlandais s’était jeté à l’eau. Jamais elle n’avait éprouvé cette sensation bizarre, même pendant son adolescence, alanguie devant son journal intime à rêver sur ses flirts.

Toujours dans la lignée des autres enquêtes de Marcas (In Nomine, Le Rituel de l'Ombre), l'intrigue tournant autour d'un écrit retrouvé, attribué à Casanova. Une autre thématique liée cette fois à l'amour, au désir, à la séduction ! Et comme il s'agit d'un thriller il y a rapidement un bon massacre, histoire de mettre dans l'ambiance ... Toujours aussi intéressant pour les références historiques, artistiques, littéraires ou liées à la Franc-Maçonnerie. Dans le genre j'adore ! Je l'ai déjà dit ? Ha mince je me répète ... Là je suis dans le suivant, Frère de sang ...

Note : AAAAA

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire