dimanche 6 août 2017

Frère de sang de Giacometti et Ravenne

Barba tenus sapientes
Frère de sang de Giacometti et Ravenne (Pocket, 560 pages, 2008)

Incipit :
Paris,
VIIe arrondissement,
tour Eiffel,
de nos jours,
23 heures

Les nappes de brume envahissaient tous les arrondissements de la capitale. Les Parisiens étaient plongés dans une atmosphère cotonneuse, ouatée, pas désagréable bien que vaguement déroutante. On n’y voyait rien à plus de trois mètres, même les scooters évitaient de slalomer entre les files de voitures compressées les unes contre les autres sur les artères étriquées par la multiplication des couloirs de bus. Les rares sommets de la ville avaient disparu du paysage, noyés dans un brouillard incongru. Montmartre était amputé du dôme du Sacré-Cœur, la tour Montparnasse s’était volatilisée, seul le phare tournoyant de la tour Eiffel tentait, tant bien que mal, de trouer l’opacité ambiante.

Et un de plus dans la série policier ésotérothrillermaçonnique (Après In Nomine, Le Rituel de l'Ombre et Conjuration Casanova) ! J'y ai appris plein de choses sur deux grandes dames, l'une à New-York et l'autre à Paris. Cela commence par deux meurtres à l'obédience du Grand Orient rue Cadet à Paris et en parallèle on découvre au 14ème siècle Nicolas Flamel, qui deviendra plus tard un alchimiste réputé. Toujours aussi bien mené et aussi passionnant ! Cette série est une réussite pour ceux qui apprécient les thèmes abordés. J'y ai appris plusieurs choses sur le monument dédié aux droits de l'homme sur le Champ de Mars à Paris, si j'ai l'occasion j'irais le voir et prendrais plein de photos !

Note : AAAAAA

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire