mercredi 6 septembre 2017

Le Temple Noir de Giacometti et Ravenne

Non nobis, non nobis, Domine
Sed nomini tuo da gloriam.
Le Temple Noir de Giacometti et Ravenne (Fleuve Noir, 672 pages, 2012)

Incipit :
Paris 
Basilique du Sacré-Cœur 
De nos jours
Le bruit des marteaux-piqueurs s’était tu. Le ballet de fourmis de la multitude d’ouvriers avait cessé, laissant le silence et l’obscurité régner à nouveau dans la basilique. Ils étaient repartis, pour un temps du moins. Une couche épaisse de poussière recouvrait le sol et les bâches de plastique noir autour des statues. Nulle bougie allumée, nul lumignon électronique connecté, Dieu lui-même semblait avoir déserté sa maison. Çà et là, des tas de gravats formaient des monticules inertes et profanes. Une infime clarté électrique provenant de la cité filtrait à travers les vitraux recouverts d’une fine pellicule de crasse. Les bénitiers s’asséchaient comme des oasis oubliées, les tuyaux d’orgue emballés dans des cocons de plastique sale ne déversaient plus leur musique céleste. L’odeur du plâtre rance avait remplacé l’encens et la basilique n’était désormais qu’un banal sarcophage de pierre désanctuarisé.

Non ce blog n'est pas à l'abandon et oui je lis légèrement moins. C'est surtout la biographie d'Aleister Crowley qui me vampirise une grande partie de mon temps, un pavé de plus de 500 pages en anglais ça occupe !

Après In Nomine, Le Rituel de l'Ombre, Conjuration Casanova, et Frère de Sang, La croix des assassins, ApocalypseLux Tenebrae, et Le Septième Templier voici Le Temple Noir qui est la suite du septième templier. Que dire de plus que je n'ai pas déjà dit ? A part sur l'intrigue, qui est toujours bien travaillée, avec des symboliques intéressantes entre les templiers, la franc-maçonnerie, la pierre philosophale et la Bourse ! Je ne m'en lasse pas ... je sens que je vais être malheureux lorsque j'aurais lu le dernier de la série. Obligé de menacer les auteurs d'en faire un autre ? Ok, ok, je vais essayer de trouver un autre filon ou ton bonnement changer un peu de genre. Oui parce que bon là c'est limite mono maniaque. Attendez de voir ma série spéciale ésotérisme (qui va me faire perdre mes derniers lecteurs :-) D'un autre côté je me rappelle à un moment avoir enquillé pas mal de Franck Thilliez. C'est bon, c'est définitif, je suis mono maniaque mais avec variations sur les obsessions (Ouf !). Je n'oublie pas d'autres genres, je lirais bien La chambre claire de Roland Barthes. Vous allez me dire "ouais ... et alors ?". Ah si j'entrelace des lectures avec le smartphone. En clair j'ai toujours une lecture sur une liseuse de mon smartphone, comme cela j'ai toujours un livre sous la main. Donc depuis plusieurs semaines la lecture en cours est Le Dictionnaire amoureux de la Franc-Maçonnerie d'Alain Bauer. Finalement je lis plusieurs livres en parallèle. Vous allez me dire "ouais ... et alors ?" Ben je dirais : vous vous répétez là, c'est la deuxième fois, pensez à varier un peu.

Note : AAAAA

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire