mercredi 25 octobre 2017

L'infini dans la paume de la main de Trinh Xuan Thuan et Matthieu Ricard

Lorsque le sage regarde la lune,
l'idiot regarde la paire de jumelles.
L'infini dans la paume de la main, Le moine et l'astrophysicien de Trinh Xuan Thuan et Matthieu Ricard (Pocket, 400 pages, 2000)

Incipit :
Introduction
par Matthieu Ricard
Comment mener mon existence ? Comment vivre en société ? Que puis-je connaître ? Ces trois questions ont préoccupé l'humanité au travers les âges. Idéalement, la conduite de notre existence devrait nous amener à un sentiment de plénitude qui inspire chaque instant et nous laisse sans regret à l'heure de la mort. Vivre en société avec les autres devraient engendrer le sens de la responsabilité universelle. La connaissance devrait nous révéler la nature du monde qui nous entoure et celle de notre esprit.
A l'instar des débats philosophiques antiques, un dialogue fructueux entre deux visions du monde, celle de la science et celle du bouddhisme. Un livre d'une grande profondeur tout en étant accessible et qui évoque des questions pour le moins fondamentales. On pourra retenir que science sans conscience n'est que ruine de l'âme mais aussi qu'une science purement abstraite est non seulement insuffisante pour répondre à certaines questions mais peut manquer à l'imaginaire du scientifique pour nourrir sa pensée latérale.

L'Histoire a également montrée au travers de scientifique de renom qu'ils se sont lourdement trompés sur certains point et qu'un peu d'humilité alliée à une ouverture d'esprit dont la spiritualité fait partie ne peut être que bénéfique pour tous et en premier lieu pour le scientifique lui-même.

Des échanges particulièrement riches qui offrent au lecteur des arguments qui font sens et permettent d'approfondir sa réflexion mais aussi d'avoir une approche plus subtile et plus vaste du monde. Certains éléments défient notre imaginaire mais en compensation changent nos perspectives sur la vie, la mort, notre place dans l'Univers, nos perceptions et j'en passe. Le plus étonnant est l'adéquation troublante d'une vision vieille de 2500 ans et des dernières avancées en matière de physique quantique.

Mon unique réserve est que le livre est faible sur la partie intelligence artificielle, on dirait un débat des années 80, réduisant l'IA à des performances brutes et semble occulter les dernières avancées ou dernières technologies (auto-apprentissage par réseau de neurones, deep learning etc), le livre Chatbot le robot, certes plus récent, est plus pertinent sur ce thème au niveau philosophique, même si trop court à mon goût.

En tout cas un excellent livre, au titre magnifique tiré d'un vers de William Blake, un de ces livres rares qui sont à la fois exigeant mais dans la limite de ma compréhension et qui, en un nombre de pages limitées, réussit l'exploit de me donner à penser de manière éclairante et élevée. Car se limiter à le lire et à comprendre c'est bien, l'intégrer et changer sa manière de voir et penser c'est nettement plus séduisant. Une bonne suite à Une Nuit ou à Siddhartha. Un très bon complément à mes études bouddhistes.

Note : AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA
AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA
AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA
(oui une assez bonne note)


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire