jeudi 19 octobre 2017

Une nuit de Trinh Xuan Thuan

Une nuit de Trinh Xuan Thuan (L'Iconoclaste, 237 pages, 2017)

Incipit :
Je suis sur l'île d'Hawaï au milieu de l'océan Pacifique. Le paysage est loin de celui des cartes postales, des plages au sable fin et des palmiers. Le panorama, aride, dépourvu de toute végétation, est quasi lunaire : nous sommes au sommet du volcan endormi Mauna Kea, l'un des meilleurs sites au monde pour observer le ciel. La dernière éruption remonte à 5000 ans. A 4207 mètres, environ 40% au-dessus de l'atmosphère terrestre, le ciel est d'une pureté sans pareille.
L'auteur raconte une nuit passé dans un observatoire astronomique unique au monde. Un mélange harmonieux de cette nuit, parsemée de poésies, d'extraits de la littérature, de photos absolument splendides sur notre Univers, avec pour cet ensemble comme thématique la nuit, ce moment particulier où, en levant la tête, un monde féérique et grandiose s'offre à nos sens. A la fois vulgarisation scientifique mais aussi emprunt d'idées bouddhistes comme l'impermanence, car, entre autre tout est en mouvement. Est aussi abordé l'interdépendance entre toutes choses (et donc pas d'existence en soit en tant qu'absolu, rien n'existe en tant que tel car tout change tout le temps et cela illustre la vacuité en zen) ce qui donne un mélange d'une grande beauté et d'une profondeur spirituelle sidérante. Un livre magique, édifiant et magnifique. Une réussite sur tous les points. Je m'incline avec respect devant Trinh Xuan Thuan.

Note : AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire