dimanche 26 novembre 2017

Petit voyage dans le monde des quanta d'Etienne Klein

Petit voyage dans le monde des quanta d’Étienne Klein (Champs sciences, 193 pages, 2004)

Incipit :
Voici un atome, un atome d'hydrogène, le plus simple de tous. Le plus petit aussi, ne serai-ce que du point de vue du nombre de ses constituants. Son noyau se résume à un simple proton, autour duquel un unique électron, minuscule, tourbillonne sous l'effet de la force électrique attractive qui le lie au proton, de charge électrique opposée à la sienne.
Suite à un début d'échange mail avec une amie sur l'intrication, le calcul quantique qui serait global et qu'on pourrait rapprocher des fulgurances du cerveau, j'ai réorienté temporairement ma lecture sur un livre scientifique portant sur de tels concepts. D'ailleurs l'incipit ne doit pas être pris au pied de la lettre tant il est relié à une manière de penser passée d'une vision du monde. Lorsqu'il y a révolution on l'explique avec nos conceptions passées, il faudrait aussi révolutionner notre manière de voir, de définir, de décrire. L'auteur nous montre ici les défis sur comment conceptualiser la physique quantique, comme la penser, comment inventer de nouveaux mots plus conforme à ce qui est constaté dans les expériences, mais comment aussi les mots peuvent induire en erreur (le principe d'incertitude où le mot incertitude est mal choisi), et où on en revient aux fondamentaux, qu'est-ce que le réel, qu'est-ce qu'une mesure ? (liste non exhaustive, le livre est bien sûr plus complet). Plus profond encore, dans quelle mesure la théorie doit être un reflet de ce qu'on appelle le réel ou est-ce qu'un outil, fut-il conforme eux faits observables, peut se réduire à n'être qu'un outil, après tout s'il fonctionne a t on besoin d'aller plus loin ? Mais ne se doit il pas d'être intrinsèquement et ontologiquement conforme au réel ? N'est-ce pas plus satisfaisant qu'il y ait un lien fort entre l'outil et philosophiquement une vision du monde tel qu'il fonctionnerait ? Ce livre offre les différentes approches et les différents débats qui occupent encore de nos jours les physiciens. Au delà des formules il y des réflexions profondes sur l'épistémologie mais aussi plus généralement sur la philosophie qui essayent d'offrir une vision intelligible, cohérente et complète du monde. Dans le numéro de Science et Avenir de ce mois il y a de la cryptographie quantique à base de photons intriqués, voilà une application pratique assez troublante. Ce livre explique aussi la décohérence et donc pourquoi au niveau macroscopique les attributs quantiques disparaissent. Le milieu ambiant, à l'instar d'un observateur et surtout d'un appareil d'observation (qui utilise par exemple la lumière), modifient l'état quantique des particules, et cela avec très peu de photons (par exemple), alors à notre niveau macro, sur des objets énormes par rapport à une particule, il y a longtemps que ces attributs quantiques ont été modifiés et ne sont plus à l'état latent. Un livre à relire tant les sujets évoqués sont fondamentaux et ici dans un texte accessible pour moi.

Note : AAAAA

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire