jeudi 28 décembre 2017

Les mystères de Channel Row d'Alain Bauer et Roger Dachez

Somnolence post-prandiale ?
Les mystères de Channel Row d'Alain Bauer et Roger Dachez (JC Lattès, 322 pages, 2007)

Incipit :
L'Oie et le Gril
Londres, juin 1717
  A l'approche de l'été 1717, Londres subissait un climat inhabituellement chaud et les riverains de la Tamise, délaissant les parages des eaux douteuses du fleuve, s'étaient installées dans une sorte de torpeur. Pourtant en ce jour de la Saint-Jean Baptise, le 24 juin, le temps s'était soudainement rafraîchi et, comme pour y répondre, une certaine agitation avait envahi Saint-Paul Churchyard, le traditionnel quartier des libraires situé à l'ombre de la cathédrale achevée sept ans auparavant par Christopher Wren, l'immortel architecte.

Un mélange de faits historiques et d'une enquête plutôt bien menée, dans le même esprit que Giacommeti et Ravenne. Ici nous sommes transportés à un moment clé de la franc-maçonnerie, la création d'une Grande Loge, et cela en 1717 en Angleterre (l’Écosse y aura également sa part). Un roman situé dans l'Histoire ce qui est pour moi un de ses points forts et qui recrée l'ambiance possible de cette époque. A la fin de l'ouvrage un liste des principaux personnages précise ce qui est historiquement avéré, le reste étant romancé. J'ai trouvé la trame historique ainsi que les différents mystères assez bien agencés, la lutte pour le pouvoir, même au sein de la franc-maçonnerie très bien rendu. J'ai pris grand plaisir à ce roman. Il faisait parti du pilon lors de la vente pour le téléthon 2017 orchestré par la médiathèque de Beaugency (où en famille nous avons ramené ... 40 livres ... une paille, c'est pas comme si je manquais de livres à lire ...)

Note : AAAA

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire