dimanche 7 janvier 2018

Documentaire AlphaGo

Man vs Machine
AlphaGo de Greg Kohs (Documentaire, 1h30, 2017)

Ce n'est pas tout à fait l'objet de ce blog, j'avais une fois conseillé un "film" (Samsara) pour sa beauté formelle et plastique. Cette fois il s'agit d'un documentaire sur le jeu de Go,  le combat entre AlphaGo, un logiciel de deep learning de Google, et Lee Sedol un des meilleurs joueurs mondiaux, qui avait une pression énorme sur ses épaules. Après les échecs c'est au tour de ce jeu d'origine chinoise de se voir modélisé et de battre un humain. Ce documentaire visite les coulisses, en particulier du côté des programmeurs et de la préparation de la rencontre au sommet. C'est surtout un moment très particulier et même très touchant où j'ai vu une personne atteindre ses limites, et cela pour un jeu que je trouve à la fois beau et complexe. Il est aussi curieux de voir à certains coups du jeu "l'explication"donnée par le logiciel (% de vaincre, en probabilité) et comment parfois on en vient à l'humaniser. Même s'il s'agit d'IA faible et qu'il ne faudrait pas, au moins dans le court terme, extrapoler, il s'agit tout de même d'un fait particulièrement notable. J'avoue avoir eu de la tristesse à voir Lee Sedol se débattre ainsi mais aussi d'avoir de l'admiration pour lui. J'ai bien aimé dans la conclusion du documentaire que suite à ces 5 parties, Lee Sedol avait remporté toutes ses parties (contre des humains) dans les deux mois qui ont suivi. L'autre point est que cette IA et sa dernière version, AlphaGo Zero, proposent des coups qui étaient considérés historiquement comme mauvais ou inexploitable et d'une certaine manière a fait progresser les meilleurs joueurs. Un moment historique vu par des millions de personnes. Pourtant selon un grand maître d'échecs néerlandais Jan Hein Donner, partisan vraisemblablement de la pensée latérale, à qui on demandait sa stratégie pour affronter un ordinateur il avait répondu «J'apporterais un marteau» (1). Une approche similaire du nœud gordien en somme. Une technique qui marcherait autant pour les échecs que pour le Go dis donc ! D'un autre côté avec un marteau, les parties auraient été plus courtes et le documentaire moins pertinent.

Note : AAAAA

(1) Anecdote rapportée dans le livre Utopies réalistes de Rutger Bregman (très bon livre)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire